Crystal Radio

Crystal News

A l'antenne

Tire

Artist

Background

Billet politique: Femme arrache ton pouvoir

Nelie Dodjinou

Le droit de vote des femmes a été institué tout récemment suite à de longues luttes.

‘est seulement depuis1944 que les femmes peuvent exprimer leur choix politique en France.
Le système politique et juridique béninois,un pur héritage colonial permet aux femmes dahoméennes de voter.
Un système qui ne fait que faire voter les femmes afin de permettre aux hommes d’être au pouvoir et de décider tout en leur nom et à leur place.

Les ONG a travers différents programmes travaillent pour l’amélioration du taux de participation des femmes aux instances de prises de décisions.
Des plaidoyer n’ont pas manqué pour inviter les dirigeants a nommé plus de femmes mais malheureusement la mayonnaise tarde à prendre..

Le Bénin marche à reculons quant à la promotion de femme en politique.

4 femmes sur 23 ministres au Bénin

Qu’il vous souviennent avant la fameuse élection législative de 2019 l’une des réformes phare du projet de révision de la constitution était l’amélioration du taux de participation des femmes à la députation et pour se faire il fallait augmenter le nombre de sièges de 24 afin de donner la chance à une femme de se faire élire par circonscription électorale. Une trouvaille de nos hommes pour conserver leur emprise sur le parlement béninois. A l’arrivée 6 femmes seulement sont élus députés.

Et la dernière élection communale nous donne 74 femmes élues conseillères. Et même en mode désignation on se retrouve avec 4 femmes sur 77 maires.10 femmes chef d’arrondissement sur 545
Les ONG peuvent noter une légère amélioration mais moi je dénonce cet effort des hommes de ne pas promouvoir la femme.

Militer on vous dira mais les femmes militent elles sont les premières mobilisées..Compétentes elles le sont également.

Alors pourquoi faire la gestion de la chose publique la chasse gardée des hommes..
Comme le Senegal, le Rwanda ou encore le Maroc le Bénin doit travailler à améliorer la participation des femmes à la gestion de la cité.

Malgré les pesanteurs socioculturel elles s’affirment en politique.
Des grandes dames nous en avons eu L’histoire nous renseigne que sur le trône d’Abomey a reigné une femme, Tassi Hangbé celle à qui on doit la légion des Amazones de Danhomey
Valentine Gangbo n’a t-elle pas assumé le rôle du chef de l’État par intérim sous la révolution même si ce n’est que pour quelques jours et ceci trois fois entre 1979 et 1984.

Directrice de Cabinet de la présidence Célestine ZANOU a montré toute la capacité d’une femme à assumer la responsabilité d’un tel poste.
Rosine Vierra SOGLO député est l’exemple même d’une réussite politique et sa capacité de débat fera toujours écho.
Elisabeth POGNON,

Conceptia HOUESSOU elles qui nous ont prouvé que la destinée de tout un peuple peut se reposer sur leurs épaules et ceci sans crainte en assumant avec dignité la présidence de la cour constitutionnelle.

Des millitantes engagés nous en avons connus

Thérèse WAHOUNWA toujours prête pour le combat et notre regrettée Rafiatou Karim qui nous a montré la capacité de mobilisation et de fidélisation d’une base politique.

Des exemples de femmes capables et compétentes sont à foison.
Même si le chemin reste encore long femme béninoise ne doute point de tes potentiels.
Alors retroussons nos manches et arrachons le pouvoir politique et économique car ils ne nous céderont pas la place même si nous la méritons.

La politique nous la ferons et on décidera ensemble de tout ce qui engage nos vies et le devenir de notre nation.

Nelie DODJINOU