Crystal Radio

Crystal News

A l'antenne

Tire

Artist

Background

Billet Politique: Quand l’audace se nomme Aïvo

Nelie Dodjinou

Jadis au pays de Maga, de Ahomandégbé, de Apithy, de Kérekou et de Soglo une élection qu’elle soit législative ou présidentielle a toujours suscité engouement. Dans le Bénin d’avant, organiser une élection était comme organiser une grande fête. Chacun y va de sa méthode et ses moyens. Pour une fois au Bénin, à moins de huit de mois de la présidentielle tout est calme on dirait qu’il n’y a personne pour convoiter le fauteuil présidentiel.

D’ailleurs qui peut oser dans un pays où les potentiels challengers sont tenus en respect.
Les uns écopant de 20ans de prison et contraint à l’exil et les autres frappés d’inéligibilité.
Toute la classe politique désarmée et soumise au dictact d’un seul homme, l’homme fort du moment .
Un pays où la peur règne, peur de se retrouver en prison pour ses opinions, peur de se retrouver derrière les barreaux pour, je cite ”avoir créé une détresse émotionnelle à un procureur”, fin de citation qui lui même à peur de se retrouver où je ne sais.

Le Bénin, un pays dans lequel les libertés individuelles et collectives sont bafouées et l’Etat de droit méprisé.
Le Bénin d’aujourd’hui où tout se viole et loi et règles élémentaires de vivre ensemble. Un pays dans lequel le peuple opprimé ne peut même pas manifester pour protester mollement parce que tout à été mis en lois pour le réduire au silence. Difficile de qualifier le Bénin sous la rupture d’un pays de démocratie.
Et c’est dans cette obscurité qu’une étincelle apparait.

Dans cette interrogation de quoi se fera le Bénin de demain que se lève un petit vent d’audace.
Joël Aïvo professeur titulaire de droit constitutionnel sort la tête pour annoncer les couleurs..
L’annonce de sa candidature à la présidentielle de 2021 n’a pas pour le moment fait grand écho parce que très peu connu du monde politique.

On peut se dire politiquement il ne fait pas le poids, on peut se dire avec toutes les dispositions du code électoral et surtout avec le système de parrainage il a très peu de chance de s’en sortir face à une machine redoutable.
Mais reconnaissons son audace..

Face à un pouvoir sans pitié pour ses adversaires il a eu du cran.

Il a osé.

Certains déjà louent cette bravoure d’un jeune intellectuel qui a conscience des enjeux de vouloir remplacer un président tout puissant.
En entendant qu’il convainc le peuple de sa vision il est d’ores et déjà remarquable, le courage de Joël Ayékobinou Aïvo , son don de soi dans le contexte actuel.

Au moment où tous pensaient que le match est plié lui, Joël Aïvo vient comme pour dire que le peuple béninois a encore son mot à dire. Mais il reste encore du chemin à faire…

Nelie DODJINOU