Image default

Bénin:l’honorable Rosine V. SOGLO rompt le silence.

Ecouter l'article

 Rosine Vieyra Soglo face à la presse ce lundi 15 avril 2021. Elle s’est notamment prononcée sur l’agression de son fils Galiou Soglo, évacué du pays depuis le jeudi 11 février.

L’ancienne doyenne d’âge à l’Assemblée Nationale  dénonce un acharnement contre sa famille. Selon ses dires, ses enfants sont victimes de manœuvres politiques et il est temps que cela cesse. Elle pointe d’un doigt accusateur le pouvoir en place et lui demande de “lâcher la famille Soglo”. “Je veux simplement dire que…il faut que le pouvoir en place lâche la famille Soglo”,à laisser entendre Rosine Vieyra Soglo à l’occasion de sa déclaration de presse.

Des ennuis de Léhady Vinagnon Soglo à ceux de Galiou Soglo, Rosine Soglo voit des mains invisibles derrière. Sur le cas du premier, exilé en France depuis trois ans, l’ancienne députée estime qu’il a été question d’un plan monté contre son fils. “Tous ceux qui ont été accusés, ont été relaxés sauf Léhady Vinagnon Soglo qui en a eu pour 10 ans, pour abus d’autorité”, a-t-elle rappelé, avant d’ajouter qu’il s’agit d’une accusation sans fondement.

Concernant  l’agression de Galiou Soglo…

 Rosine Soglo semble voir des mains derrière l’attaque de son fils. Elle est confortée dans sa position par la manière dont l’enquête est conduite. Pour elle, il y a un flou. A l’entendre, le cas de Galiou Soglo est encore plus grave que celui de Léhady. “Avec lui on a fait fort car c’est sa vie qu’on a voulu lui arracher. On a voulu tuer notre fils”, a-t-elle déclaré.

Elle fait savoir que jusqu’à présent, les proches de l’ancien ministre attaqué par balles n’ont pas été informés des résultats des investigations. Pour Rosine Soglo, cela prend du temps et inquiète.

Suivez Rosine SOGLO

 2,985 total views,  1 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.