Image default

Charlemagne Yankoty : « Le parti peut déchoir tout maire désobéissant » (Audio)

Le Bénin est à la 4ème mandature sous l’ère de sa décentralisation. Mais cette 4ème mandature a été installée avec quelques spécificités compte tenu de la réforme du système partisan et du code électoral.

Cette réforme du système partisan donne désormais plus de pouvoir aux partis politiques légalement reconnus d’agir sur le terrain. Ce qui met fin à la surpuissance d’un individu qui, une fois élu, peut se « débarrasser de sa formation politique ».

>>>>> Le RSF condamne le communiqué de la HAAC sur les médias en ligne

Dans un entretien accordé à nos confrères de Bénin Web TV, le maire de la ville de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty a reconnu que ces partis politiques ont désormais une marge de manouvre aux fins de déchoir ou non tout élu au bureau exécutif des communes.

« C’est le parti qui désigne et le même parti a la possibilité de déchoir lorsque vous n’obéissez pas aux règles du parti. On peut introduire encore un vote de défiance par ceux qui constitue le conseil communal ou municipal », a affirmé Charlemagne Yankoty.

>>>>> Qui est Charlemagne Yankoty, le maire de Porto-Novo ?

 Pour lui, de telles mesures et un tel pouvoir amènent les élus à être plus disciplinés et respectueux de leurs formations politiques.

 4,557 total views,  1 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.