Image default

Crise politique en RDC : l’ex-président Joseph Kabila quitte Lubumbashi pour un séjour aux Emirats Arabes Unis

Ecouter l'article

L’ancien président congolais Joseph Kabila est arrivé lundi aux Émirats arabes unis (EAU) pour un séjour de quelques jours – son premier à l’étranger, semble-t-il, depuis qu’il a quitté le pouvoir en janvier 2019 -, ont rapporté des médias congolais, citant l’entourage de l’ex-chef de l’Etat.

M. Kabila est arrivé à Abou Dhabi en provenance de Lusaka, la capitale zambienne, après avoir séjourné durant plusieurs mois dans son fief de Lubumbashi (sud-est de la République démocratique du Congo).

Le sénateur à vie répond à une invitation de longue date, a précisé son conseiller diplomatique, Barnabé Kikaya ben Karubi, à plusieurs médias congolais.

Ce déplacement de M. Kabila aux EAU intervient dans un contexte de bras de fer avec son successeur, Félix Tshisekedi, qui a réussi à affaiblir le Front commun pour le Congo (FCC, le camp kabiliste) en rassemblant une nouvelle majorité – l'”Union sacrée” de la Nation – après avoir mis fin à la coalition qu’il formait avec son prédécesseur.

M. Kabila a également vu les militaires commis à la garde de ses résidences, dont celle dite GLM à Kinshasa, être remplacés par les policiers.

Il est accompagné aux Emirats arabes unis par quatre officiers qui ont reçu une “autorisation de sortie” signée par le chef de la Maison militaire du président Tshisekedi, le général-major Franck Buamunda Ntumba, et valable “pour une mission de service de quinze jours“, selon le document qui circule sur les réseaux sociaux.

 322 total views,  2 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.