Image default

Deuil: Le professeur Abiola Félix Iroko, est décédé. L’iroko de l’histoire du Benin s’est définitivement couché.

Abiola Félix Iroko, parfois simplement Félix Iroko, né en 1946, est un historien béninois originaire de Kétou, auteur de plusieurs ouvrages sur les civilisations de l’Ouest africain. Il a également écrit sur l’esclavage en Afrique.

Abiola Félix Iroko est titulaire d’un doctorat de lettres et de sciences humaines de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne2. Professeur au département d’histoire et d’archéologie de l’université d’Abomey-Calavi (Bénin), il a également beaucoup pratiqué la cithare dans sa jeunesse1.

Il est membre correspondant honoraire de l’Académie royale des sciences d’outre-mer, Classe des sciences humaine

Quelques-unes des œuvres de l’iroko de l’histoire du Benin :

·  Abiola Félix Iroko, L’homme et les termitières en Afrique, Éditions Karthala, 1996

·  Abiola Félix Iroko, Les cauris en Afrique Occidentale du dixième au vingtième siècle, ANRT, 1988, 980 pages

·  Abiola Félix Iroko, Josette Rivallain, Marie-Claude Eyraud, Laboratoire d’ethnologie (Paris), Calebasses béninoises : collections du Musée de l’homme, Laboratoire d’éthnologie, Musée national d’histoire naturelle, Sépia, 1998

·  Abiola Félix Iroko, Ogunsola John Igue, Les villes yoruba du Dahomey : l’exemple de Kétu, 1975

·  Abiola Félix Iroko, La côte des esclaves et la traite atlantique : les faits et le jugement de l’histoire, Nouvelle presse publications, 2003.

 558 total views,  1 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.