Afrique Bénin PODCAST Politique

Djogbenou à la tête l’Union Progressiste: Richard Boni Ouorou se prononce

  • juillet 17, 2022
  • 4 min read
Djogbenou à la tête l’Union Progressiste: Richard Boni Ouorou se prononce

Après le Come-back en politique de Joseph Djogbénou et son positionnement comme le numéro un du parti l’Union Progressiste,  l’acteur politique Richard Boni Ouorou   passe au peigne fin les actes posés dans le passé par le nouveau président de l’UP . De la conception des lois, à leurs votes, tout était la manœuvre d’un homme pour servir les intérêts politique de la mouvance,aussi Richard Boni Ouorou évoque les errements juridiques et les rétropédalages qu’a offert la Cour Constitutionnelle Joseph Djogbénou aux Béninois. Face à une telle personnalité, l’heure n’est plus à la petite blague martèle Richard Boni Ouorou.

Lire l’intégralité de son message.

Terrien,ne,s Bonsoir

De vous à moi, il y a quelques années, nous aurions été heureux de savoir un Djogbenou président d’un mouvement politique de droite. Car, même si l’idéologie de droite nous est répugnante pour des raisons évidentes, notre respect des valeurs de nos adversaires nous impose de militer pour que  les valeurs que portent nos adversaires soient, même si elles ne correspondent pas aux nôtres, de bonnes qualités.

Et, il fut un temps, on aura donné le bénéfice du doute au « Djogbenou militant des droits et de la démocratie. »

Aujourd’hui, et ce, après son passage à la tête de la cour constitutionnelle et considérant les avantages qu’il a avec le support de son mentor M Patrice Talon pour s’élever à la tête de notre assemblée nationale par vote ou non, un Djogbenou président d’un mouvement politique et possible président de l’assemblée est davantage une catastrophe démocratique et sociale qu’une perspective de progrès démocratique et sociale subséquemment économique.

Nul besoin de rappeler les frasques, les errements et les rétropédalages aux conséquences douloureuses pour les populations et à notre démocratie , qu’a occasionné son passage à la tête de la cour constitutionnelle.

Cher.e.s ami.e.s, s’il faut encore vous le rappeler, l’heure n’est plus à la petite blague !

Pour le petit rappel intellectuel, les lois  votées à l’assemblée nationale ont depuis toujours et ce même dans les pays les plus développés, une —dimension volontariste—. C’est dire, que les lois votées par les député.e.s sont conçues et votées par eux dans la perspective qu’elles servent les intérêts politiques et idéologiques du camp dominant. Ces lois sont donc dites incompétentes sur le plan purement disciplinaire (académique), c’est d’ailleurs la raison pour laquelle dans les démocraties les plus sérieuses, les lois et les canevas législatifs sont formés à partir de décisions judiciaires ( décisions rendues par les tribunaux). Ces décisions sont compétentes en ce qu’elles respectent des normes de droit et sont prises par des esprits intellectuels préparés à cet effet.

Maître Djogbenou dans ce sens, s’est fourvoyé à plusieurs reprises pendant son passage à la tête de la cour constitutionnelle. Par conséquent, nous avons toutes les raisons de croire qu’il ferait encore pire comme politicien avec les avantages qui sont les siens et davantage mal en tant que président d’une assemblée aux ordres et réduite à plaire à un homme ou à son camp.

Les récents évènements ne présagent aucun avenir prospère pour notre pays et chacun de vous devrait prendre la mesure de la question et s’y préparer.

Prenez soin de vous.

Boni Richard Ouorou

Loading


En savoir plus sur Radio Crystal News

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

About Author

ghislain

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Radio Crystal News

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

  • https://www.radioking.com/play/crystal-news