27 February 2024
Bénin Société

Fermeture du CPMI-NFED: ce qu’on cache à Talon et aux Béninois

  • octobre 2, 2023
  • 3 min read
Fermeture du CPMI-NFED: ce qu’on cache à Talon et aux Béninois

Le Centre de Prise en Charge Médicale Intégrée du Nourrisson et de la Femme Enceinte Atteints de Drépanocytose (CPMI-NFED) a été dissout par décret N°2023-436 en date du 26 juillet 2023. Motif: le personnel ne serait pas à la hauteur. Une décision surprenante. Ce centre jusqu’en 2020 était un fleuron de réputation internationale et une fierté pour le Bénin.

Le Centre de Prise en Charge Médicale Intégrée du Nourrisson et de la Femme Enceinte Atteints de Drépanocytose (CPMI-NFED) a été dissout faisant suite à la décision d’une session du conseil d’administration, une session mascarade sur laquelle nous reviendrons.     

En effet, le conseil d’administration réuni en ligne le 22 décembre 2022 prend la décision de la dissolution du CPMI-NFED car «le personnel ne serait pas à la hauteur…»

Un personnel incompétent alors qu’il y a peu le centre était un fleuron

Qu’est-ce qui a pu se passer pour que le CPMI-NFED en quelques mois passe de phare internationale à une maison malade qu’il faut dissoudre ?

En août 2019, soit il y a quatre ans, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a identifié le Bénin comme un « des  champions de la mise en œuvre d’actions dynamiques pour lutter contre la drépanocytose.» À ce titre le pays était invité à partager son expérience avec les autres pays lors du 69e Comité Régional de l’OMS à Brazzaville au Congo du 19 au 23 août 2019.

Aujourd’hui, il n’existe plus au Bénin de centre spécifique pour s’occuper des malades de la drépanocytose bien que l’OMS ait reconnu depuis 2008 cette maladie comme priorité de santé publique. D’ailleurs la même organisation depuis 2010 a recommandé aux Etats  de créer des centres spécialisés pour la prise en charge particulière de ces patients. Récemment en 2022, cette même recommandation a été réitérée. Mais c’est dans ce contexte qu’au Bénin les malades sont donc  de nouveau confondus à tous contrairement aux normes de l’OMS. L’autre motif de dissolution incompréhensible exposé par le conseil d’administration est  ‘’l’insuffisance en  ressources humaines qualifiées’’.  Pourtant en 2019 le centre a démarré une école de formation professionnelle de spécialistes de haut niveau avec la coopération internationale. Deux promotions y étaient déjà (2019 et 2020). Mais contre toute attente, cette école a fermé en 2021 sous le même conseil d’administration.

C’est un grave recul pour le pays à l’ère du ” Bénin révélé “

Virgile AHOUANSÉ

 3,428 total views,  3 views today

About Author

Samuel HOUNDJO

2 Commentaires

  • N’y a-t-il pas autre solution que la fermeture du CPMI-NFED en ce moment où l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant est l’un des axes stratégiques prioritaires pouvant permettre l’atteinte des objectifs de développement durable pour l’horizon 2030? Qu’arrive-t-il à mon cher pays ? Dieu miséricordieux vient à notre secours ! Inspire nous!

  • C’est vraiment dommage.
    Vivement que l’autorité sanitaire du pays vienne nous éclairer.
    J’ai l’impression qu’il y a des ingénieurs du mal dans ce pays qui empêchent le pays d’avancer.
    Que le tout puissant nous aide à les combattre.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • https://www.radioking.com/play/crystal-news