Image default

Guinée: l’opposition échoue à rassembler les foules mais vide les rues

Les rues de la capitale guinéenne Conakry sont restées quasi désertes mardi, avec une circulation inhabituellement calme et de nombreux magasins fermés, malgré les appels de l’opposition à manifester contre la réélection du président Alpha Condé, ont constaté des journalistes de l’AFP. 

Le principal opposant, Cellou Dalein Diallo, arrivé deuxième à la présidentielle du 18 octobre, selon les chiffres de la commission électorale qu’il conteste, s’est réjoui du “franc succès” de la journée, malgré l’absence de rassemblement.

“Nous n’avons pas de préférence entre faire sortir les gens dans la rue ou créer les conditions d’une paralysie totale de Conakry et du reste du pays”, a déclaré à l’AFP M. Diallo, qui s’est proclamé vainqueur dès le lendemain du scrutin.

“Ou d’ailleurs, si vous voulez, nous préférons que la population reste chez elle et paralyse le pays, plutôt qu’elle ne sorte se rassembler et se fasse massacrer par les forces de l’ordre sans scrupules”, a-t-il ajouté. 

“C’est une nouvelle stratégie qui peut faire encore plus de mal à nos adversaires”, a-t-il estimé, en évoquant une “stratégie à mûrir”.

Selon le gouvernement, les violences post-électorales ont fait 21 morts, dont des membres des forces de l’ordre. Selon M. Diallo, elles ont fait au moins 27 tués.

Un correspondant de l’AFP a pu parcourir mardi plus de 20 km dans Conakry sans rencontrer d’embouteillage, chose rare dans une capitale habituellement congestionnée par le trafic. 

Le grand marché de Madina, l’un des poumons économiques de la capitale, comme de nombreux commerces, sont également restés fermés, a-t-il constaté.

Un autre journaliste de l’AFP a poussé jusqu’à Sonfonia, quartier de la banlieue réputée favorable à l’opposition où cinq personnes avaient été tuées après la présidentielle à la suite de l’attaque d’un train transportant du fioul. Cette fois, il n’a constaté aucun signe de manifestants.

La Cour constitutionnelle guinéenne doit se prononcer dans les prochains jours sur les recours introduits par quatre candidats de l’opposition, dont M. Diallo.

Avec AFP

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.