Image default

Hong Kong: les députés pro-démocratie du Parlement annoncent leur démission collective

Les législateurs de l’opposition pro-démocratie à Hong Kong annoncent qu’ils vont mettre leur menace de démissionner collectivement à exécution après l’exclusion du Parlement de quatre de leurs collègues ce mercredi 11 novembre.

Tous les 15 députés pro-démocratie restants claquent la porte du Parlement local en signe de solidarité, et pour protester contre l’exclusion de quatre élus de leur camp. Le couperet était tombé quelques instants après le feu vert venu de Pékin : ces quatre députés perdent leur mandat avec effet immédiat et sans la moindre procédure judiciaire. 

Leur tort : ils avaient appelé les États-Unis à sanctionner les autorités hong-kongaises, responsables, selon eux, de violations des droits de l’homme. Ces exclusions sont « constitutionnelles, légales, raisonnables et nécessaires », a estimé Carrie Lam, la cheffe de l’exécutif, toujours là pour prêter main forte à Pékin, déterminé à porter un coup fatal au mouvement pro-démocratie.

Ce mouvement est aujourd’hui au plus mal, suite à l’adoption d’une loi sur la sécurité nationale, qui criminalise la sécession, la subversion, le terrorisme et la collusion avec des forces extérieures. Cette loi permet aux autorités locales de disqualifier des élus considérés comme menaçant la sécurité nationale.

 17,226 total views,  2 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.