Image default

Jacques Ayadji à nouveau sur la Conférence nationale : « je réitère, c’est un poison lent »

Ecouter l'article

Jacques Ayadji s’est à nouveau prononcé sur la Conférence des forces vives de la Nation, ce dimanche 7 mars 2021 sur un plateau de télévision. Comme il y a quelques jours, le président du parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele- Bénin) est resté dans le même champ lexical pour apprécier l’acte fondamental qui a conduit à l’élaboration de la Constitution du 11 décembre. « J’ai dit que la conférence nationale était un poison, je le réitère devant vous et je confirme » a-t-il déclaré face à la journaliste. Cette fois ci, l’homme politique parle d’ « un poison lent » qui est à l’origine de tous les problèmes du Bénin d’aujourd’hui.
« J’ai l’impression que c’est comme si, à la Conférence nationale, nous nous avons cousu un habit qui ne nous sied pas, et nous avons l’impression de ne pas en prendre conscience » a insisté le président de Moèle-Bénin. Parce que selon lui, chaque fois qu’un chef d’Etat vient et arbore cet habit-là, et il est toujours décrié. Jacques Ayadji est convaincu que le problème du Bénin est né de la Conférence nationale de février 1990. Il promet sortir dans les prochains jours, une tribune sur le sujet.

 2,910 total views,  2 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.


Crystal News

GRATUIT
VOIR