Image default

Jacques Ayadji : Les raisons pour choisir Talon-Talata

Ecouter l'article

C’est le secteur des infrastructures routières que Jacques Ayadji a choisi pour inciter les Béninois à choisir le duo Talon-Talata. Le Directeur Général des Infrastructures routières pendant tout le quinquennat de Patrice Talon, se dit mieux placé pour évoquer les progrès effectués par le Bénin dans ce domaine. D’abord, pour Jacques Ayadji, « Patrice Talon a hérité d’un réseau routier déconstruit avec des options d’aménagements non durables parce qu’à cette époque-là, le Bénin avait une gouvernance qui tremblait devant les bailleurs de fonds ». Ensuite, Ayadji pointe du doigt une série de contrats signés à la veille du départ du pouvoir de Boni Yayi. Mais il se réjouit de ce que la pente ait été relevée. Une longue liste de réalisations du pouvoir Talon à l’appui, le président du parti Moele-Bénin, illustre le changement opéré en cinq ans sous le leadership de son candidat. Il pense que les Béninois ont tout à gagner en optant pour la poursuite de la dynamique en cours actuellement. En clair, Jacques Ayadji déploie toute son énergie pour inviter les Béninois à opter pour le choix Talon- Talata le 11 avril 2021.

Jacques Ayadji, président de Moele-Bénin

 627 total views,  2 views today

Articles Similaires

1 commentaire

Avatar
Agbekpoto 31 mars 2021 at 3 h 19 min

De quoi parle ce gri ot du clan mafieux au pouvoir ? Sous des prétentions techniques, il déploie son enerrgie pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes sans huile…Cet individu qui s’est servi des travailleurs pour se hisser a la table du festin avec le clan mafieux, nous le debusquerons partout ou il pointera son nez degoulinant des restes des orgies rupturiennes.
Le pseudo technicien est incapable nous donner le nombre de kms de routes achevees pendant les 5 ans de l’autocrate Talon et le comparer au nombre de kms sous le regime precedent! Ce bavard qui se pretend technicien n’aime pas les chiffres, il preferre blablater sur des gens qui trembleraient devant les bailleurs de fonds quand la mafia au pouvoirdilapide nos resources a payer des commissions de garantie pour securiser des prets commerciaux ou deverse des millions de dollars de commissions aux banques d’investissement etrangeres comme CitiBank americaine ou des filiales de la Banque populaire!
Faut il rappeler que Talon nous a dit qu’il “asphalterait” toutes les rues de Cotonou, sous ce pretexte mensonger, on a detruit lescommerces de centaines de beninoises et beninois, jete a la rue des ces centaines voire milliers de sans abri !!!
. A l’arrivee les trous sont bouches a la haie vive pour permettre aux grosses cylindrees de la famille Talon d’aller au siege dela Fondation Claudine Talon qui brasse du vent…Pendant ce temps les caniveaux a ciel ouvert deversent les effluves malodorantes a Vossa, Djidje Sainte Cecile voire Gbedigapour ne parler que des quartiers de Cotonou.
Un investissement en infrastructure, tourne prioritairement vers l’attraction de touristes imaginaires qui sont l’obsession des dandys adeptes du “bling bling” au detriment des besoins de l’economie et du bien être de la population…
Importer des cailloux de Scandinavie pour creer une baie artificielle afin que clan mafieux revive ses souvenirs de Bali ou Porto Rico, n’apporte que tres peu aux populations et a leur bien etre.
Ce gouvernement n’a que mépris pour les besoins des populations et c’est ce qui explique que le premier poste d’investissements du pretendu PAG soit le tourisme!
Ayadji, on n’a que faire des routes bitumees a la haie vive conçues pour enrichir les entreprises étrangères comme Colas ou acheter le soutien politique du PRD a travers ses financiers occultes… Ce au prix d’une doublement -voire plus— de l’encours de dettes en 5 ans!,,
Talon degage et emporte Ayadji dans le coffre fort de ta voiture.

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.


Crystal News

GRATUIT
VOIR