Image default

La CENA disposée à refaire les « fautes mineures » selon la vice-présidente Nadjo

La Vice-présidente de la Commission électorale nationale autonome (CENA) dit n’avoir aucun regret quant à la décision de l’institution d’exclure certaines formations politiques pour fautes mineures.

Pour Géneviève Boko Nadjo, il est facile de voir la paille dans l’œil de l’autre alors qu’on a, soi-même, une poutre aux yeux. S’exprimant au cours du café média de ce vendredi 23 octobre à Cotonou, la 2ème personnalité de l’institution concède aux citoyens qui ont une critique facile alors même que l’art est si difficile.

« La solution que nous avions trouvé, c’étaient les  fautes mineures et les fautes majeures. Et si c’était à refaire, nous allons le refaire », a signifié la vice-présidente de la CENA, Géneviève Boko Nadjo

 1,282 total views,  1 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.