Image default

« La promotion de la femme passe par elle-même d’abord », Clarisse Agontiglo aux femmes de l’UP le Renouveau de Houéyogbé

Ecouter l'article

     Bien que 24 sièges soient d’office garantis désormais aux  femmes à l’Assemblée Nationale, ces dernières doivent  mouiller le maillot  pour mériter les places. Cela passe entre autres  par la solidarité entre elles-mêmes, l’amour et le militantisme féminin. Ainsi se résume l’essentiel du message délivré par Clarisse Agontiglo,  leader du parti politique Union Progressiste le Renouveau aux femmes de sa formation politique de Houéyogbé. C’était ce  15 octobre 2022 à Doutou à l’occasion  de la tournée communale de sensibilisation des femmes des arrondissements de Houéyogbé sur le militantisme féminin pour l’enracinement du parti  UP le Renouveau. Clarisse Agontiglo met l’accent sur les avantages du nouveau code électoral pour les femmes, les nouvelles mutations intervenues au sein de la formation politique  de même que le rôle qui revient aux  femmes militantes de Houéyogbé.

Clarisse Agontiglo  invite  les femmes leaders de Houéyogbé à se lever comme un seul homme, à resserrer les rangs sous le baobab auréolé d’arc-en-ciel pour l’atteinte de leurs objectifs communs. « Il y a un enjeu qui est là. Les élections législatives sont proches. Aujourd’hui, notre gouvernement a mis en place un dispositif pour promouvoir la femme. La promotion de la femme, bien évidemment, passe par la femme d’abord ». En conséquence, Clarisse Agontiglo  lance  un vibrant appel à toutes les  femmes de Houéyogbé, de Lokossa ainsi que  de Bopa, c’est-à-dire la 18e circonscription électorale. « J’invite nos sœurs leaders ici présentes à mobiliser toutes celles qui restent pour que le parti Union Progressiste le Renouveau soit davantage enraciné dans notre circonscription électorale. Je les exhorte surtout à travailler main dans la main et c’est ce faisant que nous allons atteindre le résultat escompté», lance-t-elle. Devant la presse, elle rassure : « le message est passé. Chacune d’entre elles sait désormais qu’il faut travailler pour l’enracinement de l’UP le Renouveau, à tous les niveaux. Nos sœurs, nos mères sont désormais plus engagées pour relayer l’information à la base. Nous en sommes fières et nous sommes sûres qu’on atteindra nos objectifs ».

Edouard GNANSOUNOU

 986 total views,  1 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.