Bénin

Le décès d’une docteure algérienne enceinte de 8 mois emporte le directeur de l’hôpital

  • mai 19, 2020
  • 1 min read
Le décès d’une docteure algérienne enceinte de 8 mois emporte le directeur de l’hôpital

L’Algérie vit une tension inédite après le décès de la docteure Wafa Boudissa, âgée de 28 ans, et enceinte de 8 mois. Un décès dû à la contraction du coronavirus et après que son responsable hiérarchique lui a refusé le congé de maternité.

Après le décès de Wafa Boudissa ainsi que de son enfant, le ministre algérien de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, tout en mettant fin aux fonctions du directeur de l’hôpital de Ras Al-Oued (est), avait ordonné l’ouverture d’une enquête administrative pour déterminer les circonstances du drame, jugeant inadmissible d’avoir laissé travailler une femme enceinte de 8 mois.

Dans un décret présidentiel, le Chef de l’Etat a précisé que « sont considérées comme prioritaires au titre du congé exceptionnel, les femmes enceintes et les femmes élevant des enfants ainsi que les personnes atteintes de maladies chroniques et celles présentant des vulnérabilités médicales ». Une telle mesure, suivant le tollé suscité par ce drame, semble ne pas rassurer le peuple qui en demande plus.

About Author

Nelie Dodjinou

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • https://www.radioking.com/play/crystal-news