Crystal Radio

Crystal News

A l'antenne

Tire

Artist

Background

Le gouvernement guinéen confirme 30 morts lors du vote référendaire

Ecrit par Sur 28 mai 2020

Les autorités guinéennes ont reconnu, pour la première fois, que les violences intercommunautaires survenues suite au référendum contesté du 22 mars dernier à Nzérékoré, ont fait 30 morts.

Au total, 57 personnes ont été interpellées, dont 44 qui ont été placées sous mandat de dépôt à Kankan. Sur le fond, elles accusent l’opposition d’être derrière ces violences. Au lendemain des législatives et du referendum contesté sur le changement de la Constitution, des violences avaient éclaté dans cette ville du Sud du pays proche de la frontière du Liberia.

Selon les conclusions de justice dévoilées ce mercredi par le parquet de Kankan, le chiffre de 30 personnes mortes est confirmé. Mais la justice estime toujours que l’origine de ces violences doit être attribuée au FNDC, le front politico-civil opposé à l’idée d’un troisième mandat du Président.


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *