Crystal Radio

Crystal News

A l'antenne

Tire

Artist

Background

L’équipe permanente de l’OMS « chassée » du Burundi

Ecrit par Sur 14 mai 2020

Le représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et trois autres fonctionnaires de l’organisation ont été déclarés persona non grata au Burundi. Cette annonce a été faite par le chef de la diplomatie burundaise par une note verbale abondamment relayée par les médias locaux.

Le représentant de l’OMS au Burundi et les trois fonctionnaires de son bureau devront impérativement quitter le Burundi au plus grand tard ce vendredi 15 mai 2020 suivant les injonctions du chef  de la diplomatie burundaise, Gitega. Ces fonctionnaires internationaux de l’OMS ont été accusés d’immixtion dans la gestion du Coronavirus dans le pays.

Cette décision d’expulsion est diversement appréciée au sein du corps diplomatique dans le pays. « Le gouvernement burundais les pousse dehors brutalement. C’est très inamical et peu diplomatique »,  regrette un diplomate basé à Bujumbura. Il a d’ailleurs signalé que le représentant en question allait définitivement quitter le pays dans moins d’un mois. Pour d’autres par contre, le gouvernement a agi en toute souveraineté.

A la publication de cette décision, les nations unies ont réagi en regrettant profondément la décision du gouvernement burundais à leur encontre. Dans un communiqué, l’organisation se dit préoccupée du non-respect des recommandations de distanciation sociale par les autorités du pays.

Signalons que le Burundi a été accusé par la même organisation de gérer la crise sanitaire liée au Coronavirus de façon opaque. A la date du 13 mai 2020, le Burundi compte 15 cas confirmés de coronavirus, 7 guéris et un seul décès.


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *