Bénin Société

« Les Béninois sont devenus des paranos »: le Belge expulsé du Bénin pour djihadisme se prononce

  • février 8, 2023
  • 3 min read
« Les Béninois sont devenus des paranos »: le Belge expulsé du Bénin pour djihadisme se prononce

Jean-Louis Denis est rentré en Belgique le dimanche 05 février 2023. Dans une vidéo diffusée sur Youtube, il explique qu’il était venu au Bénin pour faire de la permaculture. « Ils m’ont dit, vous êtes pour Sharia 4 Belgium, vous voulez la charia. Vous avez recruté, vous êtes venu pour ça”, explique t-il. Il poursuit. « Il n’y a rien dans le dossier. Il faut être insensé pour assurer que je suis venu pour recruter.” Il estime à travers la vidéo que “les Béninois sont devenus paranos” après des informations partagées par la Belgique. Sur son site internet, il expose son projet de “partir pour la hijra et d’établir un village éco-musulman” au Bénin. Le Belge de 49 ans confie sa volonté de développer la permaculture, un mode d’agriculture fondé sur les principes du développement durable. Il assure que c’est dans cette optique qu’il a mis le cap sur le Bénin. “Les terres sont bon marché là-bas, les gens parlent français et le pays est peut-être chrétien, mais les gens sont tolérants”, explique-t-il dans la vidéo.

Une version qui convainc peu. Même en Belgique. « Que Denis ait voulu s’installer précisément au Bénin me semble tout sauf une coïncidence”, estime Pieter Van Ostaeyen, un chercheur belge à la KU Leuven, interrogé par des confrères belges.

Les antécédents de l’expulsé en Belgique

Jean-Louis Denis avait été poursuivi pour avoir recruté plusieurs jeunes gens en les incitant, en 2013, à aller se battre en Syrie aux côtés de groupes qualifiés terroristes. Le tribunal correctionnel de Bruxelles l’avait condamné à dix ans de prison. Sa peine avait été ramenée à cinq ans de prison ferme en appel en novembre 2016, l’intéressé n’étant plus considéré comme le dirigeant, mais plutôt comme un simple membre d’une filière terroriste. Il avait été libéré sans condition en 2018.

Les circonstances de son interpellation au Bénin

C’est le mardi 30 janvier 2023 que Jean-Louis Denis est interpellé à Tourou à Parakou. Ceci après un contrôle de routine suite à un excès de vitesse de son chauffeur. Placé en garde-à-vue, il est présenté le 03 février devant le procureur spécial de la CRIET. La décision tombe dans la foulée, le ressortissant belge est appelé à quitter le territoire béninois le plus rapidement possible. Un retour en Belgique acté dimanche dernier.

Virgile AHOUANSÉ

About Author

Virgile AHOUANSE

4 Commentaires

  • C’est lui qui est malade et non les béninois son casier judiciaire en dit long sur lui et nous connaissons les techniques de recrutement de ces gens ils s’installent dans une zone pour des activités économiques et profitent pour recruter.
    Comment est il entré au Bénin avec un tel profil ?

  • Vraiment hein comment est il entré avec ce profil la? C’est une coïncidence d’excès de vitesse qui a permis de le prendre sinon il sera tranquille dans le pays et nous créer des problèmes de sécurité

  • Pour avoir été condamné dans exhortation au djihadisme par le passé, cela n’est pas à son peofit d’homme sans reproche

    • Dans tous les cas il a un passé qui ne milite pas pour lui donc son expulsion ne me dérange.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • https://www.radioking.com/play/crystal-news