Bénin Société

Les trois grandes qualités de leadership de transformation de Jérôme Carlos selon Dr Albéric AGOLI-AGBO

  • février 13, 2024
  • 5 min read
Les trois grandes qualités de leadership de transformation de Jérôme Carlos selon Dr Albéric AGOLI-AGBO

Le sociologue des organisations et de la gouvernance, Dr Albéric Léandre Vignilé AGOLI-AGBO rend hommage à Jérôme Carlos. Ceci dans le cadre de l’initiative Trente jours d’hommage à Jérôme Carlos. Lisez l’intégralité de son hommage.

Jérôme Carlos : un vrai et grand leader de transformation. J’ai connu Jérôme Carlos, d’abord à travers ces ouvrages co-écrits avec Thomas Boya. Ensuite, je l’ai rencontré physiquement pour la première fois en 2007. C’était dans le cadre de l’élaboration du Rapport du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs. J’étais à l’époque assistant du Directeur du Président de la République. Ce qui m’a frappé chez l’homme dès cette rencontre, c’est qu’il possédait trois grandes qualités de leadership de transformation. Primo, il avait une connaissance profonde des maux qui entravent le développement du Bénin. Par ailleurs, il formulait les problèmes de manières précises avec des illustrations pertinentes. En outre, il faisait remarquer que l’éthique, le nivellement par le bas, les valeurs, la coopération, le travail en équipe qui conduisent à la prospérité manquaient cruellement aux cadres de notre pays. Enfin, il était d’une très grande simplicité et profondément humble. En raison de mes occupations au Palais, je l’ai perdu de vue entre temps. En 2012, après une douloureuse expérience, dans une affaire où je ne connaissais pas grande chose, j’étais triste pour la méchanceté gratuite dans notre pays dont il avait parlé. Mes pensées se sont tournées vers lui. J’étais allé le voir dans son bureau à Akpakpa. Il était très heureux de me revoir. Il m’a dit Albéric, le Professeur Albert Tévoédjrè m’a tout raconté. Je veux que tu dépasses cela. Il m’a dit ceci : « la recherche de bouc émissaire est l’une des grandes logiques de la politique ». Il poursuit : « les difficultés liées à l’engagement citoyen ne doivent pas éroder ton désir de contribuer à la transformation du Bénin ». Il finit en me disant, « c’est maintenant, l’heure des plus belles choses ». Il m’encouragea dans le projet de thèse de sociologie que j’avais à l’époque. Nous avions ensuite échangé après ma soutenance. Il m’a demandé de publier impérativement le document. Le Professeur Carlos comme j’aime l’appeler est un vrai leader de transformation. Il a cette formidable capacité d’inspirer, de stimuler intellectuellement. Il avait le souci des autres, sans rien attendre en retour sinon leur réussite. Je peux dire des témoignages que j’ai eus des amis, que c’est un homme de vision, un communicateur hors pair, un coach, un mentor et un modèle. Deux autres choses m’ont marqué chez lui. Jérôme Carlos : une vie d’excellenceLa vie de Jérôme Carlos a été sous le sceau de l’excellence, l’excellence a été son style de vie. En Histoire, dans la littérature, dans le journalisme et dans le sport il a été excellent. Historien immense, écrivain brillant, célèbre journaliste et grand athlète. A mon avis, il était habité par la volonté de l’homme dont a parlé Martin Luther King. Un homme résolu et engagé pour accomplir toutes ses tâches avec excellence. Oui, il s’est toujours dit aussi que si la destinée le conduisait à être balayeur de rues, alors il balayerait comme Michel Ange peignait ses tableaux, comme Shakespeare écrivait sa poésie, comme Beethoven composait sa musique. Si bien que même longtemps après lui, les hôtes du ciel et de la terre devront s’arrêter pour dire : « ici a vécu un grand balayeur des rues, qui faisait bien son boulot ». Jérôme Carlos : un historien panafricaniste et Diopien Jérôme Carlos pour moi était un historien panafricaniste et discipline de Cheik Anta Diop. Jérôme croyait profondément à la renaissance de l’Afrique grâce au potentiel de la pensée positive. Des échanges que nous avons eus, je me suis rendu compte qu’il a fait le choix de l’histoire comme discipline universitaire pour participer à la déconstruction de la falsification historique et à l’éveil de la conscience noire. Jérôme était un disciple de Cheik Anta Diop. « Formez-vous, armez-vous de sciences jusqu’aux dents (…) et arrachez votre patrimoine culturel » était sa devise. Il savait très bien que le mal que l’occupant nous a fait n’est pas encore guéri. En cela, il parlait du peu de connaissance que nous avons de nos traditions religieuses. Il insistait sur notre propension à diaboliser le Vodou, le FA. Il restera gravé dans la mémoire de tous ceux qui l’ont connue et pratiqué. Je souhaite que tous ces témoignages donnent lieu a l’écriture d’un ouvrage sur le leadership de Jérôme.

Dr Albéric Léandre Vignilé AGOLI-AGBO

Sociologue des organisations et de la gouvernance/ Expert en Leadership de transformation et Chercheur en Histoire

Loading


En savoir plus sur Radio Crystal News

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

About Author

Samuel HOUNDJO

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Radio Crystal News

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

  • https://www.radioking.com/play/crystal-news