Image default

L’OFP exige la sortie de « prison » des femmes

L’Organisation des femmes pour la patrie (OFP) s’est engagée à sortir la femme africaine et particulièrement celle béninoise de sa « prison » quotidienne.

Dans un manifeste publié par cette organisation féminine, elle a démontré qu’une femme engagée constitue indubitablement la fondation d’un foyer heureux et épanoui. Une chose qui influera sur la société afin que celle-ci soit stable avec une patrie digne de ce nom.

« Quand la femme sort de sa prison et s’organise, la société resplendit », ont unanimement soutenu les femmes de cette Organisation des Femmes pour la Patrie (OFP). Pour elles, c’est un essaim de préjugés qui enveloppe déjà la naissance d’une fille dans les familles. « On a souhaité que tu aies été un garçon, on a dit que tu ressembles plus à ta mère qu’à ton père et bien d’autres affirmations. Nous devons y mettre fin »,  a souhaité l’OFP dans son manifeste.

Il s’agit d’un combat de tous et chaque acteur, de sa position, doit agir pour que changent ces perceptions et préjugés au sujet de la femme en général et celle du Bénin en particulier.

 3,257 total views,  2 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.