Bénin Société

Mouvement Le Réveil : l’artisanat doit constituer le socle du développement du Bénin

  • mars 22, 2024
  • 5 min read
Mouvement Le Réveil : l’artisanat doit constituer le socle du développement du Bénin

C’est une sorte de mémorandum que vient de rendre public le mouvement Le Réveil. Dans le document, il met l’accent sur la place importantissime du secteur de l’artisanat dans le développement voire l’industrialisation du Bénin voire de l’Afrique. Crystal News publie l’intégralité du document signé de son président, Vincent DOSSA.

LE DÉFI EXIGIBLE DU MILLÉNAIRE À RELEVER, AU NIVEAU DU SECTEUR ARTISANAL BÉNINOIS, POUR LA CRÉATION D’EMPLOIS ET DE RICHESSES AU PEUPLE BÉNINOIS EN DIFFICULTÉS ÉCONOMIQUES

1-Un projet de développement économique à l’échelle africaine, que propose notre mouvement le Réveil, mouvement des jeunes et artisans du Bénin, pour la réduction appréciable de la pauvreté à travers une revalorisation du secteur artisanal Béninois.

2-La mauvaise situation économique que traverse le peuple béninois actuellement , réclame une urgente réorganisation structurelle pratique et économique du secteur artisanal ; laquelle pouvant conduire à la production et à la commercialisation, à grande échelle des produits artisanaux vitaux sur le marché national au Bénin et au delà ; à travers de grands projets émanant d’un vaste programme de développement économique par l’État, où l’intérêt des acteurs artisanaux, des investisseurs privés et bancaires, populations en général et celui de l’État en particulier, vont être bien définis et sécurisés , en vue d’assurer la bonne marche des affaires.

3-Désormais, la manière dont l’État béninois injecte des milliards chaque année dans la production du coton, la construction des voies…etc, de la même manière l’État béninois doit injecter des milliards chaque année dans la revalorisation du secteur artisanal du pays ; afin de le transformer en une source d’opportunité d’affaires, de travail de valeur et d’entrepreneuriat au peuple béninois. Il est un devoir et une obligation responsable sans pareille de l’État béninois d’organiser les populations autour des richesses que regorgent leurs différents secteurs d’activités.

LES RAISONS QUI EXPLIQUENT CE FAMEUX DÉFI EXIGIBLE DU MILLÉNAIRE À RELEVER AU NIVEAU DU SECTEUR ARTISANAL BÉNINOIS POUR LA CRÉATION D’EMPLOIS ET DE RICHESSES AU PEUPLE BÉNINOIS EN SOUFFRANCE :

1-En préambule, durant des années, nous avions recherché point par point les causes réelles qui engendrent le chômage, la pauvreté dans plusieurs pays d’Afrique y compris le Bénin depuis le temps des indépendances jusqu’à ce jour.

2-Dans nos recherches, il a été découvert, parmi les causes majeures de la pauvreté au Bénin, l’abandon du secteur artisanal dans la débrouillardise ; accompagné d’un manque de grands projets d’envergure nationale émanant directement d’un sérieux programme de développement économique à la base par l’État béninois concernant la production et la commercialisation à grande échelle des produits artisanaux vitaux.

3-Le secteur de l’artisanat est un grand secteur créateur d’emplois et de richesses, non seulement sa revalorisation permet de, développer des activités génératrices de revenus, créer des opportunités d’affaires aux populations en quête des affaires pour investir, créer des Jobs de valeur aux populations, promouvoir plusieurs autres secteurs d’activités, développer le commerce sur le plan national et international, gagner la confiance des investisseurs privés et d’avoir une voix prépondérante au niveau des banques de développement…etc, mais sa revalorisation permet également à l’État de faire asseoir une politique pouvant lui permettre d’assurer des recettes pour le développement du pays.

4-Malheureusement la manière dont les pays développés déversent les produits manufacturés de leurs artisans sur les marchés Africains notamment celui du Bénin, empêche les artisans béninois, le peuple béninois en général, et l’État béninois en particulier, de bénéficier des richesses dont regorgent les différents secteurs artisanaux vitaux de notre pays.

5-Un Exemple concret :
C’est un droit et devoir absolus des couturiers et cordonniers béninois d’habiller le peuple béninois à travers la production et la commercialisation des habits et chaussures de tous genres localement produits sur le plan national, afin de bénéficier des richesses dont regorgent leurs secteurs d’activité ; ce qui n’est pas le cas. Alors que le Bénin dispose des grands couturiers et cordonniers capables de relever le défi à ce niveau précis. Il est vrai que, les artisans béninois à l’État font déjà suffisamment d’efforts pour la revalorisation du secteur de l’artisanat au Bénin.

6-Mais sans de très grands projets d’envergure nationale, émanant d’un ambitieux programme de développement économique de l’État béninois, pouvant permettre aux hommes et femmes d’affaires béninois et les banques de développement d’investir, de façon à ce que les acteurs artisanaux, les populations et l’État trouvent leurs intérêts ; aux quel cas, les efforts individuels n’ont aucune chance de faire des progrès possibles, pouvant permettre au peuple béninois de jouir des richesses dont regorgent leurs différents secteurs artisanaux vitaux du pays.

7-Pour finir, face à l’extrême pauvreté dans laquelle vivent les Béninois aujourd’hui, nous n’avons d’autres choix que de revaloriser les secteurs d’activités vitales dans lesquels les Béninois ont déjà un savoir-faire bien rodé depuis la nuit des temps, à savoir, le secteur alimentaire, vestimentaire, cordonnerie, cosmétique, construction, menuiserie, fonderie…etc, pour changer l’ordre des choses.

8-Chers artisans, peuple béninois en général, ensemble soutenons la concrétisation de cette vision, derrière laquelle se cache un esprit de révolution industrielle à l’africaine, doté d’innombrables capacités d’énergies pouvant lui permettre de briser tout tabou.

9-Priorité d’abord, à l’avenir du peuple béninois, est le seul credo de notre mouvement le Réveil, mouvement des jeunes et artisans du Bénin.

Le Président Vincent DOSSA.

 5,121 total views,  1 views today

About Author

Samuel HOUNDJO

1 Commentaire

  • Toucher à un pans de développement tel que l’artisanat, je suis sensible . Mais se balader pour quémander ou marchander la valeur du peuple,puff. L’artisanat est le socle du développement prospectifs tié de l’endogeneitei du pays et non d’ailleurs. Les industries technologiques y trouvent largement leur compte, la jeunesse se sent fier. Aujourd’hui au Bénin il ya vraiment quoi? Penser autrement au peuple.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • https://www.radioking.com/play/crystal-news