Image default

Ouganda: Yoweri Museveni, président depuis 35 ans face à Bobi Wine, l’icône de la jeunesse

En Ouganda, plus que deux jours avant les élections générales prévues ce jeudi 14 janvier. Si onze candidats se présentent à la présidentielle, les regards se tournent principalement vers deux d’entre eux : le président sortant Yoweri Museveni, et le chanteur devenu principal opposant, Bobi Wine, Robert Kyagulanyi de son vrai nom.

Ils ont 38 ans d’écart, et deux parcours diamétralement opposés. Yoweri Museveni a grandi dans une famille modeste de l’Ouganda rural de l’Ouest du pays. « Il vient d’une communauté de nomades. Son père était un éleveur, explique Don Wanyama, le porte-parole du chef de l’État. À sa majorité, il a commencé à s’engager pour que sa communauté se sédentarise, en travaillant les terres notamment. »

Le futur président quitte ensuite sa région pour poursuivre ses études à Dar es-Salaam, en Tanzanie. À l’université dans les années 1960, il se rapproche de groupes militants contre le colonialisme, avant de s’engager dans la guérilla au Mozambique, sa première expérience militaire.

La NRA et le renversement de Milton Obote

Après l’élection contestée du président Milton Obote en 1980, Yoweri Museveni décide de revenir dans son pays natal pour créer la NRA (Armée de résistance nationale), un mouvement de rébellion contre le régime. « Il a décidé de prendre les armes quand il a vu que l’élection était faussée et que la population était assujettie au régime », explique Don Wanyama.

 326 total views,  1 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.