Image default

Pascal Patrice Hevou plaide pour 12 mois de salaire aux enseignants suppléants

Le syndicaliste Patrick Pascal Hevou s’est prononcé sur les conditions de travail et de salaire des aspirants au métier de l’enseignement. En invité du jour sur Crystal news ce 10  août 2020, l’homme a plaidé pour le paiement de 12 mois de salaire à ces agents.

>>>>> Les syndicats sud-africains s’opposent à la réouverture des écoles

Tout en reconnaissant qu’il y a des couacs qu’on pourrait corriger dans ce processus de recrutement des enseignants suppléants dans les différents cours éducatifs, Patrick Patrice Pascal Hevou souhaite que le Chef de l’Etat retouche certains termes du contrat pour le bonheur des concernés.

« En ce qui concerne le contrat, je souhaiterais qu’ils soient payés à 10 mois voire 12 mois avec même des primes de rentrée comme pour les agents permanents de l’Etat », a signifié le syndicaliste, président du mouvement FEER (Force des enseignants engagés pour la rupture NDLR).

 15,856 total views,  1 views today

Articles Similaires

2 commentaires

Avatar
Bright MITCHAÏ 11 août 2020 at 14 h 56 min

Validé car les aspirants sont déterminés à la tâche. Nous sommes des enseignants de profession car ayant été formé et certifié conformément aux normes.

Répondre
Avatar
OGOULOLA Aimé 15 août 2020 at 12 h 40 min

Merci à ce syndicalistes. Effectivement il faut que l’État revoie les conditions de travail et de vie de cette couche de fonctionnaires.

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.