26 February 2024
Bénin Politique

Patrice talon sur Lci: « comme à son habitude,il voulait ainsi justifier le virage autoritaire de sa gouvernance » Richard Boni Ouorou

  • mars 6, 2023
  • 6 min read
Patrice talon sur  Lci:  « comme à son habitude,il  voulait ainsi justifier le virage autoritaire de sa gouvernance » Richard Boni Ouorou

Le président Patrice Talon était l’invité sur la chaîne française LCI ce dimanche 5 mars. Parmi les nombreux sujets, le président s’est prononcé sur la démocratie et la bonne gouvernance. Mais sa position ne fait pas l’unanimité chez tous les politologues. Richard Boni Ouorou revient sur ces mots et donne plus de clarifications sur la démocratie et la bonne gouvernance.Lisez un extrait de son analyse.

Je dois avouer que c’est avec peine que j’ai écouté le chef de l’Etat M. Patrice Talon sur la chaîne LCI ce soir dire ce qui précède. A l’évidence, ceci relève d’un manque de culture démocratique et peut-être, d’un manque de culture générale.Prétendre qu’il peut subsister un conflit apparent entre démocratie et bonne gouvernance est une carence, si je puis me le permettre.Alors qu’est-ce que la démocratie et que veut dire bonne gouvernance ?La démocratie pour faire vite, est dans un premier temps, une vue de l’esprit tout comme la maison. Les deux n’existent que si on peut les mettre en place et les évaluer grâce aux matériaux qui les constituent. Concernant la maison, ce qui existe, ce sont les portes, les fenêtres, les murs et tout ce qui constitue une maison sur le plan physique.Il y va de même, de la démocratie et de la bonne gouvernance; la seconde est constitutive, donc constitue un principe essentiel imbriqué dans la première ou pour être plus claire, la bonne gouvernance est la démocratie en ce qu’elle constitue un des principes constitutifs de celle-ci. En clair, il n’y a pas de démocratie sans bonne gouvernance, comme il n’y a pas de maison sans mur.Dire donc que la bonne gouvernance peut parfois heurter la démocratie sic, c’est comme prétendre que le mur d’une maison peut être en conflit avec la maison. Cher.e.s ami.e.s, soit une maison est mal construite ou les murs sont défaillants, mais les murs ne peuvent être en conflit avec la maison puisque la maison n’existe pas, mais ce sont les murs qui la constituent , donc là font exister comme instrument.A l’évidence, M Patrice Talon comme à son habitude, voulait ainsi justifier le virage autoritaire de sa gouvernance en vidant la démocratie de sa substance pour faire croire qu’il peut y avoir bonne gouvernance sans démocratie et que la Chine est une autocratie comme il l’expérimente au Benin, mais que la Chine prône la bonne gouvernance. Cela devait lui permettre de dissocier, démocratie et bonne gouvernance.Faux ! la Chine est Méritocratique et si vous me lisez Cher ami président, je ne saurai vous expliquer la Méritocratie qui n’est autre qu’une forme de démocratie et comme vous êtes un président, vous ne devez pas reprendre les opinions de rue relayer par une certaine presse qui veut peindre la Chine en Autocratie pour mieux gagner le combat économique que les occidentaux mènent contre la Chine, et c’est de bonne guerre; nous aurions fait pareil si nous étions à la place des occidentaux chacun tient à la pérennité de son modèle.Mais, Un président doit avoir une opinion beaucoup plus poussée et nuancée.Concernant la bonne gouvernance dont se targue notre président, il y a là aussi mauvaise foi ou incompréhension des principes.Il n’y a pas de bonne gouvernance dans un pays où le chef de l’Etat a dans ses rangs, c’est-à-dire au sein de la mouvance présidentielle, Il n’y a pas de bonne gouvernance, alors que le pouvoir détient arbitrairement des prisonniers politiques, que l’Etat fait voter une loi exonérant toutes personnes des droits de succession pour que le chef de l’Etat profite de cette loi pour céder des biens à sa succession et que les taxes soient remises à leur place juste après.Il ne peut y avoir de bonne gouvernance, dans un pays où le président est en conflit avec les hommes d’affaires du pays, en conflit avec la classe politique et avec la société toute entière.Il ne peut y avoir de bonne gouvernance dans un pays où sous un régime de séparation de pouvoirs, les représentants du peuple ont perdu le droit de regard sur les dettes accumulées par le président et son ministre des finances au nom des populations qui meurent dans l’indifférence totale.Il ne peut y avoir de bonne gouvernance, dans un pays où le président se fait réélire en 2021 en emprisonnant tous ses challengers et en choisissant et en finançant par la même occasion ceux qu’il peut gagner, c’est à dire des délégués partisans.Il ne peut y avoir de bonne gouvernance, dans un pays où le chef de l’Etat toute honte bue autorise le vote avec des carte d’écolier conçue et fabriquée sans aucune discipline, quand je pense que des burkinabés et autres nationalités scolarisées chez nous ont le droit d’avoir ses cartes, il faut être vraiment illégitime pour accéder au pouvoir par de tels procédés.Pour finir cher ami, il n’y a aucune notion de bonne gouvernance ni même des caractères de référence dans un corps rempli de haine.Les béninois ont compris depuis un moment, que vous les détestez, que vous haïssez le peuple que vous prétendez diriger et que vous ne voyez en ce peuple que tout ce qui est mauvais. Désert de compétence, peuple pagailleur, jeunesse problématique et j’en passe, voilà les termes peu élogieux dans lesquels vous osez qualifier ce brave peuple qui en voulant punir sa classe politique, vous a confié son destin.Nb: Un troisième mandat n’aura pas lieu au Benin Le jour se lèverprosperons ensemble

Prenez de vous,Excellente semaine.

Issa Boni Richard Ouorou

 469 total views,  1 views today

About Author

Samuel HOUNDJO

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • https://www.radioking.com/play/crystal-news