Image default

Politique : Les recommandations du Président du parti GSR Antoine V. GUEDOU A/S de l’opposition Béninoise.

Ecouter l'article

C’est à l’occasion de la rentrée politique du parti LES DÉMOCRATES ce samedi 24 Juillet 2021 que le Président du parti GSR a fait part de ces recommandations à l’ensemble des partis de l’opposition.

Nous vous proposons un extrait de sa déclaration.   

Maintenant que nous avions passé  tel qu’un produit nouveau et avec brio cette phase de lancement, il nous reste à aborder celle de la croissance avec sérénité fermeté rigueur mais aussi vigilance pense Antoine Vissetogbé GUEDOU.

Rigueur en nous convainquant courageusement de la détermination de la rupture à détruire tout sur son passage y compris les hommes poursuit l’homme politique. En effet nous investir d’avantage dans la formation politique et citoyenne de nos militants ; militantes et sympathisants pour leurs éviter à l’avenir de tomber dans les pièges des récupérateurs de consciences, des démons tapirent aussi bien  dans nos rangs ainsi que de l’adversaire croit savoir le président du GSR.

Il invite par la même occasion à la fermeté et à la colère, en rappelant  en toute circonstance au président talon que l’histoire retiendra non seulement sa rébellion contre les décisions de justice et principalement celle des cours africaines des droits de l’homme et des peuples, tout comme ses nombreuses violations des lois de la république mais aussi ces velléités génocidaires que le peuple ne saurait oublié .

Le président du GSR soutient qu’il ne peut pas nous diriger avec des  lois taillées sur mesures, des règlements improvisés pour continuer de vivre en marges des lois  en persistant dans l’exclusion systématique de tous ceux qui perçoivent autrement  que lui, la gestion de notre patrimoine commun.

Il pense aussi qu’il ne peut pas continuer de clamer le développement tout en sacrifiant les facteurs de production par des contraintes à l’exil forcé des emprisonnements massifs et des assassinats de braves valides voire de la main d’œuvre, et pire en privant notre pays de capitaux étrangers .Il ne peut pas afficher sa volonté de lutter contre la corruption ,tout en cachant soigneusement les vrais délinquants aux fins de les absurdes définitivement au bout de six ans  pendant que les pauvres citoyens sont envoyés en prison pour 5,10 et 20 ans .

Antoine GUEDOU conçoit mal  que nous continuons d’accepter  qu’il s’accapare au profil  ses partis siamois l’aide publique destinée à tous les partis politiques, pendant qu’au détour d’une loi il laisse la charge de cette mission de service publique à tout les partis en compétition.

 Il invite par ailleurs à la vigilance face à un conseil électoral dirigé par un monsieur dont le seul nom est évocateur de préméditation de  fraude.

 216 total views,  1 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.