Bénin Société

Révision constitutionnelle : l’invite de Nourou Dine Saka Saley à l’opposition

  • janvier 28, 2024
  • 3 min read
Révision constitutionnelle : l’invite de Nourou Dine Saka Saley à l’opposition

Nourou Dine Saka Saley, membre fondateur du parti Les Démocrates s’est prononcé ce samedi 27 janvier 2024 sur la vie politique au Bénin depuis 2018. ”’ Gouverner pour le futur et pour les autres : pas pour vous et vos intérêts .” C’est le titre de la publication faite par Nourou Dine Saka Saley sur sa page Facebook. Une publication qui vient dénoncer les méfaits des réformes politiques au Bénin depuis 2018 et rappeler à l’opposition sa responsabilité.

‹‹ Je ne me lasse pas de dire qu’il n’y a eu aucune avancée qu’il faille préserver dans les réformes présentées comme telles depuis 2018››, a fait savoir Nourou Dine Saka Saley. Pour lui, le code électoral n’est pas une avancée car à cause des 10%, les communes du Bénin ont des dirigeants et des élus que les populations n’ont pas choisis. Ce qui constitue un recul et une contestation du droit de vote des populations. Au niveau de la charte des partis politiques, aucune avancée n’est notée par l’acteur politique. A ce niveau, il s’agit d’un diktat qui fragilise la libre association et adhésion à un groupement auquel on s’identifie et les transhumances inter partis le prouvent honteusement. Selon lui, la discipline du groupe doit être le corolaire de la démocratie interne et de la transparence dans la prise de décision dans un groupe. Ce qui n’est pas le cas. ‹‹ La loi sur le financement des partis politiques qui prive les partis régulièrement constitués d’un accompagnement par l’argent public n’est pas une avancée mais une distribution discriminatoire de nos derniers et l’arrimage dépendant de nos formations politiques à l’argent public››, a fait comprendre Nourou Dine Saka Saley car il y a un parti politique qui bénéficie de l’argent public aujourd’hui mais peut hélas pas participer au débat politique sur la relecture du code électoral et la révision de la constitution en cours a-t-il ajouté. Il a souligné diverses insuffisances à la constitution révisée sous le régime de Patrice Talon. Une constitution qui nous dote aujourd’hui d’un système de parrainage qui exclut par essence et qui permet à une petite poignée de personnes mal élues parfois parce que bénéficiant de la question des 10% de choisir pour les autres. Le poste de vice-président prévu par la constitution révisée n’est qu’un poste de décoration car ce poste n’a pas l’équivalent du pouvoir d’un chef de service d’une commune. Nourou Dine Saka Saley invite l’Exécutif et les députés à permettre aux citoyens béninois de retrouver un environnement sociopolitique et économique plus tolérant et vivable. Pour le projet de la révision constitutionnelle, l’acteur politique invite l’opposition à dénaturer le projet de la révision, de l’apprivoiser et d’en donner l’orientation qu’elle veut. ‹‹ L’opposition peut décider de compléter modifier le texte et de l’envoyer en référendum, de l’adopter en l’état dans la forme parlementaire ou alors de le rejeter fermement avant même étude. ‹‹ L’opposition, dans la discipline idéologique, a toutes les cartes en main. À elle de savoir les tirer et les jouer pour l’histoire››, a conclu Nourou Dine Saka Saley.

Casimir E. OKE

 2,353 total views,  1 views today

About Author

Samuel HOUNDJO

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • https://www.radioking.com/play/crystal-news