Image default

Putsch manqué en Guinée-Bissau: trois officiers au banc des accusés

Ecouter l'article

Dans les premières heures de la tentative de coup d’État le 1 février dernier,le président Umaro Cissoco Embalo a accusé une bande de narcotrafiquants. Ainsi cette piste semble plausible.
Puisque un ex-chef de la marine nationale et deux autres hommes ont été arrêtés en 2013 par l’agence américaine anti-drogue viennent être arrêtés. Il s’agit notamment de l’ex-contre-amiral José Americo Bubo Na Tchuto, chef de la marine au début des années 2 000, de Tchamy Yala, ancien officier, et de Papis Djemé.
Faut-il le rappeler la journée du 1 Février , le Palais du gouvernement, a été attaqué par des hommes armés pendant que le président et les membres du gouvernement y tenaient un conseil des ministres. L’attaque avait coûté la vie à 11 personnes.

Samuel HOUNDJO.

 1,297 total views,  1 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.