4 March 2024
Bénin Société

” Que le doyen Carlos soit le Directeur de Publication du journal du Paradis.” ,le souhait de Francis Ahouadi

  • février 3, 2024
  • 3 min read
” Que le doyen Carlos soit le Directeur de Publication du journal du Paradis.” ,le souhait de Francis Ahouadi

On continue l’aventure de l’initiative trente jours d’hommage à Jérôme Carlos. Dans ce numéro, Francis Ahouadi , ancien correspondant de l’Agence France Presse prend sa plume pour rendre hommage à l’illustre disparu. Lisez son message d’hommage.

Jérôme Carlos, le panafricaniste. Que vais-je pouvoir écrire en hommage au doyen Carlos ? La dernière fois que je lui avais parlé, il y a deux ans presque jour pour jour, il était à Dakar ! C’était pour un sujet similaire ! Je venais de perdre un parent qui était très proche du doyen Carlos. La famille avait souhaité que nous collections des témoignages de ses amis. J’étais en charge de cette mission. C’est ainsi que je l’ai retrouvé à Dakar ! Très affaibli et malade ! Voilà que je me retrouve par un curieux sort, inversement dans la même posture… Je dois avouer que j’ai un certain nombre de doyens que j’admirais et qui m’inspiraient énormément par leur style d’écriture. Je me suis forgé un style en lisant ces grands messieurs et tant d’autres. Je les respectais tous autant qu’ils me le rendaient. Hélas, ils rejoignent les uns après et les autres la grande maison du Père. À vrai dire, je suis pris de court pour ce témoignage vu que cela fait un moment que je n’ai plus écouté ses chroniques. J’aurais bien voulu réécouter l’un de ces fameux papiers pour me ressourcer et mieux me situer dans le contexte. La seule chose que je pourrai dire, vraiment, c’est qu’à l’instar de mon père qui fut son ami, j’aimais l’écouter sur sa radio CAPP FM. PANAFRICANISTE, il l’était assurément, Béninois sans aucun doute. Je ne dirai pas qu’il était démocrate parce que, en réalité, ce mot n’a pas de sens mais il était très attaché à la liberté d’expression et au libre exercice de notre métier. Je sais qu’il a toujours été hostile aux compromissions même si ce n’était pas le cas de tout son entourage professionnel immédiat. Si effectivement, il y avait une vie après la mort, j’aimerais bien que le doyen Carlos soit le Directeur de Publication du journal du Paradis que je monterai dans la maison du Père. Mais là est une autre histoire qui n’est pas pour tout de suite.À Dieu doyen !

Francis Ahouadi, Ancien correspondant de l’Agence France Presse

 9,223 total views,  2 views today

About Author

Samuel HOUNDJO

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • https://www.radioking.com/play/crystal-news