Image default

RDC: Kabila de retour après un séjour de 12 jours à l’étranger

Ecouter l'article

L’ancien président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, écarté depuis décembre de la cogestion du pays par son successeur Félix Tshisekedi, est rentré vendredi dans son fief de Lubumbashi (sud-est) après un séjour de douze jours à l’étranger a-t-on appris de son entourage.

Lors de son séjour à l’étranger, il a fait des étapes à Abou-Dhabi, Dubai (Émirats arabes unis), Dar es salaam (Tanzanie), Harare (Zimbabwe) et Lusaka (Zambie)“, a déclaré à l’AFP Lubunga Bya Ombe, son ancien chargé des missions.

Il était prévu ce (vendredi) matin à Lusaka un entretien avec Dr Kenneth Kaunda (ancien chef de l’État zambien), mais ce dernier n’était pas en forme. A Harare, c’était à l’invitation du président Emmerson Mnangagwa avec qui il a eu des entretiens sur la situation générale dans la région. Le reste des étapes du voyage revêtait un caractère privé“, a-t-il ajouté.

M. Kabila avait quitté le RDC le 21 février pour un voyage à l’étranger sans en indiquer la destination ni la durée, cinq jours après la nomination d’un nouveau Premier ministre fidèle à son successeur Félix Tshisekedi.

Union sacrée

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes avaient considéré ce voyage comme un exil, après la fin de la coalition au pouvoir Tshisekedi-Kabila, décrétée par l’actuel chef de l’État le 6 décembre. Un député pro-Kabila avait même écrit un peu rapidement que M. Kabila quittait “définitivement” la RDC.

Tous les proches de l’ancien président Kabila ont depuis été écartés successivement de la tête des institutions politiques du pays, tandis qu’une bonne partie de la classe politique a quitté M. Kabila pour faire allégeance à M. Tshisekedi.

Les président de l’Assemblée nationale et du Sénat, ainsi que le Premier ministre sont désormais issus de la nouvelle majorité dite de “l’Union sacrée” acquise à la cause du président Tshisekedi.

M. Kabila, au pouvoir pendant 18 ans (2001-2019), est resté muet depuis que M. Tshisekedi a lancé son offensive politique contre leur ancienne coalition.

 1,368 total views,  1 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.