Image default

RDC: nomination d’un nouveau gouvernement, entièrement acquis au président Tshisekedi

Ecouter l'article

Une nouvelle équipe gouvernementale, constituée de personnalités toutes acquises au président Félix Tshisekedi, a été dévoilée lundi en République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris de source officielle.

En plus du Premier ministre, ce nouveau gouvernement, baptisé gouvernement de “l’union sacrée de la nation”, compte 57 membres dont 14 femmes, d’après l’ordonnance présidentielle lue à la télévision d’État (RTNC) par le porte-parole du président, Kasongo Mwema. 

“Représentativité féminine: 27%. Moyenne d’age: 47 ans Nouvelle figures: 80% Les priorités: sécurité, santé, enseignement, justice, agriculture, pêche et élevage, économie, processus électoral, infrastructure, numérique”, a résumé le nouveau Premier ministre nommé il y a quelques semaines, Jean-Michel Sama Lukonde.

Ce nouveau gouvernement est nommé quatre mois après la rupture de la coalition du président Tshisekedi avec son prédécesseur Joseph Kabila.

Il s’appuie sur une majorité d'”union sacrée de la Nation”, obtenue par les partisans du président Tshisekedi qui ont renversé la précédente majorité pro-Kabila dans les deux chambres.

Des proches des anciens opposants Moïse Kabumbi et Jean-Pierre Bemba occupent des postes stratégique.

C’est le cas d’Eve Bazaïba, secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC) de M. Bemba, qui est nommée ministre de l’Environnement avec rang de vice-Premier ministre.

Christophe Lutundula, un partisan de M. Katumbi, a été nommé au ministère des Affaires étrangères, Christian Mwando, un autre lieutenant de l’ancien gouverneur du Katanga a pris le ministère du Plan.

Le ministre de la Défense est un général-médecin à la retraite, Gilbert Kabanda, proche de président Tshisekedi,  et celui de l’Intérieur est Daniel Aselo Okito, secrétaire général adjoint de l’UDPS, le parti présidentiel.

La précédente équipe, dirigée par Sylvestre Ilunga Ilunkamba, comptait 43 ministres pro-Kabila et 23 pro-Tshisekedi. Les portefeuilles étaient répartis à 83% d’hommes, et 17% de femmes.

“La taille du gouvernement a été réduite, la participation de la femme et de la jeunesse ont été prise en compte. Les principes de représentativité et d’inclusivité ont été respecté”, a déclaré M. Sama Lukonde lors de l’annonce de la nomination de son gouvernement.

 77 total views,  1 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.