27 February 2024
Bénin Politique

Réforme de la décentralisation : un échec et un recul selon l’expert Paul Dèhoumon

  • janvier 29, 2024
  • 3 min read
Réforme de la décentralisation : un échec et un recul selon l’expert Paul Dèhoumon

Reçu sur l’émission sociopolitique en langue Goun “Hojôho” de Crystal News ce 27 janvier 2024, Paul Dèhoumon, Juriste-Expert en décentralisation et en gouvernance locale et conseiller communal BR d’Avrankou, a évoqué les problèmes que pose au quotidien la réforme de la décentralisation dans les mairies. L’invité de Eric AKOGBE dit regretter tout carrément la réforme de la décentralisation sous le régime de Patrice Talon. Le système de la décentralisation souffre d’un mal inédit depuis l’arrivée au pouvoir du Président Patrice Talon a fait savoir Paul Dèhoumon, Juriste-Expert en décentralisation et en gouvernance locale. L’expert a fait une étude comparative des réformes de l’actuel système décentralisé et l’ancien système décentralisé au Bénin. Pour lui, la décentralisation était en marche jusqu’au point où les autres pays copiaient le Bénin et sollicitaient l’expertise des Béninois en matière de décentralisation mais aujourd’hui ce système décentralisé constitue une honte pour les Béninois. Comme exemple, Paul Dèhoumon évoque le fait que les maires reposent sur deux registres législatifs différents : certains élus d’autres nommés. Cela ne ne profite pas au développement des communes. Puisque les maires n’ont pas le même pouvoir et ne peuvent pas mener les mêmes activités dans leurs mairies. La libre administration des collectivités territoriales n’est plus une réalité au Bénin. Les maires ne répondent plus devant le conseil mais plutôt devant les partis politiques. Les conseillers communaux n’ont plus d’emprise sur les maires et ne peuvent plus les destituer quand ils sont en fautes. L’expert a déploré l’adoption du budget qui se faisait par les conseillers autrefois et qui est désormais une prérogative du conseil de supervision. Pour Paul Dèhoumon, les conseillers municipaux sont là juste pour valider le budget de la mairie sans aucun vote. Il suffit d’applaudir et le budget voté par le conseil de supervision est validé. Le projet du budget est proposé par le Secrétaire Exécutif qui soumet ce projet au conseil de supervision pour son adoption. Or ce dernier n’est au courant du quotidien des populations. ‹‹Le maire est devenu une autorité essentiellement politique›› a laissé entendre Paul Dèhoumon. Le maire n’a plus le pouvoir de prendre une décision en ce qui concerne le financement d’un projet. Il est la première autorité politique mais le Secrétaire Exécutif est celui qui gère la mairie. Une situation qui ne participe guère au développement des collectivités territoriales selon l’expert en décentralisation et en gouvernance locale. Les raisons évoquées par le Chef d’État en prenant ces mesures décentralisées comme la corruption, le détournement du dénier public, sont un faux problème selon Paul Dèhoumon. Car le détournement et la corruption sont à tous les niveaux et ne peuvent jamais manquer. Il a conseillé le gouvernement de trouver d’autres solutions pour empêcher ceux qui aspirent au détournement des deniers publics.

Casimir Énagnon OKÉ

 3,843 total views,  4 views today

About Author

Samuel HOUNDJO

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • https://www.radioking.com/play/crystal-news