Bénin Société

Relations Bénin-Niger : les recommandations de Urbain Karim da Silva à Tchiani

  • juin 11, 2024
  • 3 min read
Relations Bénin-Niger : les recommandations de Urbain Karim da Silva à Tchiani

Le premier responsable du conseil des sages de la ville de Porto-Novo s’adresse au général Tchiani. C’est à travers une correspondance qu’il a rappelé au Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la patrie (CNSP) les liens entre le Bénin et Niger. À cet effet il invite le Général Tchiani à revenir à de meilleurs sentiments. Lire l’intégralité de la correspondance de Urbain Karim da Silva au général Tchiani.

Excellence Monsieur

le Président de la Républiquesla Niger,

Les peuples du Niger et du Bénin sont liés depuis des millénaires par une profonde fraternité et une amitié indéfectible qui précèdent l’existence des Etats qui les regroupent et les différencient depuis les indépendances. C’est une réalité indéniable aujourd’hui que personne ne peut ruiner. Bien au contraire c’est notre intérêt à tous de consolider cette fraternité. De plus il y a ici au Bénin, une très importante communauté musulmane dont une des fêtes principales arrive à échéance. Tout musulman souhaite à son prochain d’être dans les bonnes grâces de Dieu pour tuer le mouton. Je suis un nonagénaire. Depuis avant ma naissance, les moutons que nous tuons au Bénin proviennent en majorité du Niger. Ces moutons sont appréciés pour leur qualité et leur prix par les Béninois. Le Bénin représente également sur ce plan, un marché pour nos frères nigériens qui viennent y vendre leurs moutons. Nous devons glorifier ALLAH. Au vu de toutes les considérations qui précèdent, je vous demande Excellence M. le Général Abdrahmane TCHIANI, d’ouvrir la frontière au nom de Dieu et pour sa gloire, sans prendre en compte toute autre que Dieu le créateur, les relations séculaires qui lient nos deux peuples et notre religion commune, l’Islam. Si vous le faites, la bénédiction divine sera sur vous, si vous ne le faites pas, Dieu, qui est le seul juge, appréciera immanquablement car, c’est à lui seul qu’appartient le jugement final. Je fus autrefois, membre de la SAWABA de Djibo Bakari dont j’étais en1958, le conseiller à la presse. Les élections avaient été truquées par un Français, un Corse du nom de Colombani qui était spécialement arrivé pour faire perdre la SAWABA. Je souhaiterais donc que vous activez cette réouverture de la frontière nigérienne afin que les musulmans de nos deux pays n’en souffrent point. Je vous prie de recevoir, Excellence M. le Président de la République du Niger, l’expression de mes salutations de paix en Islam et de ma très haute considération.

Urbain Karim Elisio da SILVA

 9,892 total views,  2 views today


En savoir plus sur Radio Crystal News

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

About Author

Samuel HOUNDJO

1 Commentaire

  • C’est nien de d’écrire tout un tas de mots pour demander au Niger d’ouvrir les frontières. L’autre chose c’est de savoir si vous avez demandé au Bénin si base militaire française non permanente équivaut à une base militaire française permanente. Si cette question est solutionnée, alors votre requête aura une suite favorable

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Radio Crystal News

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

  • https://www.radioking.com/play/crystal-news