Image default

Rentrée scolaire difficile : une enfant de détenu politique écrit à Patrice Talon

Ecouter l'article
  • Préparer la rentrée scolaire est difficile et plus difficile encore en absence du père. C’est en substance ce qu’écrit Gith Dagbénagni Houenou à Patrice Talon. Le cursus académique est presque compromis, fait-elle savoir au Chef de l’État avant de demander au nom des autres enfants, la clémence de ce dernier pour la libération des prisonniers politiques et le retour des exilés. Nous reproduisons en intégralité le contenu de cette lettre.

Excellence monsieur le président de la république.

Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne.
( Victor Hugo)
Je rappelle cette citation de ce brillant écrivain, en disant que l’on ne peut gagner aucun homme lorsque son enseignement manque de la présence de son père et de sa mère ou l’un des deux parents.

Un enseignement pointu et réussi dépend d’abord du premier lieux de l’enseignement( nos maisons)
Et quand la maison connaît l’absence des parents pendant une longue durée, cela peut créer un drame social.

En effet, depuis près de 30 mois nous vivons l’absence douloureuse de notre papa Loth Houénou.
Pour ces opinions, il a été retenu dans un premier temps dans les liens de la détention pendant plus de 14 mois.( du 16 Octobre 2018 au 19 Décembre 2019).

Nous avions retrouvé à peine notre joie de vivre , quand juste après quelques mois Loth Houénou est de nouveau mis aux arrêts( 26 Juin 2020 à ce jours)
Depuis bientôt 15 mois encore papa est toujours gardé à la prison civile de Cotonou toujours pour ses prises de positions.
Plusieurs béninois sont d’ailleurs sont dans cette situation.
Excellence monsieur le président de la république, vous êtes mon grand père, par ailleurs le père de la nation.
Papa de tous les béninois, pardonnez ceux qui vous ont offensé certainement dans l’inattention .
Nous, les enfants des prisonniers politiques souffrons beaucoup.
Nous ne sommes même pas sûrs de reprendre l’école.
Car même si l’école était gratuite, nous n’avons aucun moyens pour nous procurer les fournitures.
Nous mangeons difficilement.
L’emprisonnement de nos parents peut créer d’autres problèmes de sociétés; car un enfant qui n’a pas les moyens d’aller à l’école peut se livrer aux actes délictueux.

Pépé président Patrice Talon, comme l’a dit la bible: Le pardon doit être sincère et surtout illimité !
Nous , vos petits enfants saisissons votre main tendue en nous prosternant à vos pieds.
Vous êtes le premier magistrat du Bénin, nous vous prions ,donnez les ordres afin que tous les détenus politiques soient libérés.

Je sais que vous avez un cœur pour aimer et une intelligence pour comprendre.

Merci beaucoup d’avance pour la libération de tous les détenus politiques au Bénin et le retour de tous les exilés.
Car c’est ensemble nous allons construire la république.

Merci à vous excellence.

Houénou Dagbénagni Gith.

 5,068 total views,  1 views today

Articles Similaires

1 commentaire

Avatar
BAKARY Noua 20 septembre 2021 at 16 h 41 min

Oh !My GOD,c’est déjà tres difficile pour nous même lorsque nous sommes avec eux( Nos enfants) et encore plus lorsqu’on est dans cette situation.Je suis sûr que notre CHER PRESIDENT fera quelque chose ma fille.IL EST VRAIMENT NOTRE PERE A TOUS .UN PAPA N’ENTEND PAS LE CRI DE SON ENFANT SANS RIEN FAIRE

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.