Image default

Retour des coups d’État en Afrique : le CG/RBD-CH désapprouve

Ecouter l'article
  • Les coups d’État, qu’ils soient militaires ou constitutionnels ne sont d’aucun bénéfice pour le peuple, estime la Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora, Canal Historique. Les seuls bénéficiaires, ce sont les putschistes et quelques opportunistes. À travers un communiqué rendu public, elle étale ses arguments et réitère la meilleure option selon elle.

COORDINATION GÉNÉRALE DE LA RÉSISTANCE BÉNINOISE DANS LA DIASPORA
CANAL HISTORIQUE

DÉCLARATION

LES COUPS D’ETAT CONSTITUENT TOUJOURS UNE IMPASSE POUR LES PEUPLES

Les coups d’État, qu’ils soient constitutionnels ou militaires, semblent être revenus à la mode en Afrique au sud du Sahara.

Au Mali, les tentatives de recolonisation et de partition  par l’ancienne puissance colonisatrice, la France, sous couvert de lutte anti-terroriste ont fini par déboucher sur un putsch militaire des colonels de l’armée malienne après de nombreuses et gigantesques manifestations populaires contre le pouvoir corrompu et népotiste de M. Ibrahim Boubakar kéita.  
En Guinée et en Côte-d’Ivoire, les présidents Alpha condé et Alassane Dramane ouattara n’ont pas eu de scrupule à s’offrir un troisième mandat anticonstitutionnel après avoir ou non fait modifier la constitution et marché sur des cadavres des populations de leurs pays respectifs.
Ces manœuvres anti-démocratiques n’ont pas fini de générer des salves de réprobations que  le dimanche 05 septembre 2021, un quarteron d’officiers du groupement des forces spéciales de l’armée guinéenne fait arrêter le président guinéen, dissout toutes les institutions  (gouvernement, assemblée nationale, cour constitutionnelle, etc) et abrogent la constitution du pays.
Et comme d’habitude, les institutions régionales et internationales (la cedeao, ua et L’ONU) qui n’avaient rien trouvé à redire face au coup d’État constitutionnel d’Alpha condé et la sauvage répression qui en a suivi avec plus de 100 morts, se répandent maintenant en condamnation de vierge effarouchée.
Et que dire des coups d’État permanents dans les pays comme le Congo-Brazzaville, le Gabon, le Cameroun, la Guinée Équatoriale, le Tchad et le Togo où le pouvoir est devenu dynastique, clanique et se transmet de père en fils depuis plusieurs décennies ?

Bref nous assistons à une véritable régression dans cette partie de l’Afrique. Le vent de liberté qui a soufflé sur cette partie du continent semble se transformer en ouragan des dictatures.
Si les coups d’État constitutionnels résultent de tripatouillages des institutions pour se maintenir indéfiniment au pouvoir en mettant en place des régimes dictatoriaux voire autocratiques, les coups d’État militaires n’en sont pas moins l’anti-chambre de la mise en place d’un pouvoir autocratique. Ils dressent le lit au diktat  d’un quarteron de généraux et d’officiers  souvent à la solde de forces extérieures qui imposent leurs volontés à tout un pays, quels que soient les motivations de leur aventure. Ils n’ont aucune légitimité et n’ont jamais conduit au bonheur d’un peuple comme en témoignent particulièrement et spécifiquement les douloureuses et funestes expériences du Bénin.
Au Bénin où une nouvelle autocratie mafieuse s’est installée depuis 2016 et la terreur s’est abattue sur les populations et l’opposition, des voix nostalgiques, oubliant ce passé appellent de tous leurs vœux l’avènement d’un coup d’État militaire pour débarrasser le pays de la pègre qui a mis la main sur les ressources du pays depuis plus de cinq ans maintenant.

Mais ce n’est pas la solution dans l’intérêt du peuple !

Voilà pourquoi la Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora Canal Historique (CG/RBD – C. H.) réitère par la présente déclaration sa position face aux coups d’État et rappelle les considérations qui la sous-tendent :

  • Les coups d’État constitutionnels ou militaires sont en général le fait d’aventuriers ou de manipulés qui tentent d’imposer leurs volontés aux pays et aux peuples.
  • Le risque est très grand qu’ils débouchent sur une dictature, une autocratie ou une oligarchie qui ne prend pas en compte les aspirations profondes des populations.
  • Les pouvoirs issus de ces coups d’État n’ont aucune légitimité à prétendre faire le bonheur des peuples sans leur implication, parce que constituant l’émanation de la volonté d’un petit groupe de conspirateurs opportunistes et ne conduisant jamais au bonheur des peuples.
  • La CG/RBD met en garde tous les putschistes de tout acabit contre cette aventure au Bénin et appelle le peuple armé des expériences accumulées dans notre pays, à rejeter toutes les illusions qu’entretiennent ces aventuriers sur cette voie qui conduit toujours le peuple à l’impasse.
  • Seuls le renversement du rapport de force en faveur du peuple et  la réunion des États généraux du peuple apparaissent comme la voie la plus démocratique pour refonder le vivre-ensemble et porteuse de toute la légitimité nécessaire pour faire valoir les aspirations profondes de tout un peuple et contribuer au progrès social commun.

Fait à Paris le 19 septembre 2021
Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora
canal historique
(CG/RBD – c. h.)

 1,152 total views,  2 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.