Image default

Situation confuse ce vendredi à la frontière bénino-nigériane de Kpoguidi-Owodé, dans la commune de Sèmè-Podji, Le contingent de douaniers et militaires déployé sur place a tué un civil et blessé plusieurs autres.

Ecouter l'article

Jeudi 25 mars 2021, un contingent mixte de douaniers et de militaires en provenance de Porto-Novo avec une mission précise, a fait irruption sur la frontière de Kpoguidi-Owodé et a réussi à opérer des saisies de plusieurs marchandises de contrebande. Pour y arriver, il leur a fallu défoncer la porte d’un entrepôt dont le propriétaire était visiblement absent. Ayant certainement réussi cette mission puisque la cargaison de marchandises de contrebande a été emportée à Porto-Novo sous les yeux impuissants des populations, ils sont revenus à la charge ce vendredi, et cette fois, beaucoup plus nombreux que la veille. Mais c’était sans compter avec les réactions des populations riveraines qui ont opposé un refus catégorique à une nouvelle mise en œuvre de ce plan. Car, elles disent ne pas comprendre pour quelles raisons la douane Porto-Novo pourrait dépasser le poste de contrôle de Dja, situé à quelques deux kilomètres environ de la frontière, pour venir ramasser des produits exposés à la frontière. Et pour se faire entendre, elles ont opposé un refus catégorique aux douaniers et militaires des forces armées béninoises déployés ce vendredi 26 mars 2021 à la frontière. Dans la foulée, les populations ont mis du feu aux alentours de la zone ciblée ainsi que sur l’asphalte, puis caillassé les véhicules de la police et des sapeurs pompiers venus circonscrire le feu. Des coups de feu tirés en l’air, les forces de défense et de sécurité ainsi que les éléments des douanes en sont arrivées à des tirs à balles réelles sur la foule fortement mobilsée pour la circonstance. Résultats, une personne a été tuée et trois autres blessés grièvement. Une situation qui a mis l’armée nigériane en état d’alerte à la frontière de Kpoguidi-Owodé mais les tireurs béninois ont plutôt su canaliser leurs balles sur la trajectoire du territoire national. Selon toute vraisemblance, le poste de douane de Dja n’a pas été informé de ces descentes musclées à répétition à la frontière. Et la question se pose de savoir ce qui pourrait motiver cette opération jusqu’à la frontière, dépassant même le poste de contrôle de la zone. Or rien ne justifie que ces produits araisonnés manu militari n’allaient pas subir un dédouanement avant d’arriver à destination. Les jours à venir nous édifieront.

 3,012 total views,  3 views today

Articles Similaires

4 commentaires

Avatar
Luc Lucius YEDENOU 27 mars 2021 at 20 h 06 min

Félicitations et du courage à vous

Répondre
Avatar
ADAKPON MARCEL 27 mars 2021 at 20 h 53 min

J’aime crystal News
Il a tout de commun avec SOLEIL FM
Quiconque aime la vérité devrait l’aimer.
Bon courage à ses animateurs

Répondre
Avatar
Hounvenou 28 mars 2021 at 4 h 52 min

C est un manque de respect à l’égard de notre pays mais je me pose la question tous ces agissements de l’armée nigériane à l’endroit de notre pays depuis un moment ? L’autre fois c était â pobè je crois bien et RAS de la part de notre pays .Je me pose la question de savoir si c’est des provocations ou quoi?
Wait and see qu’en même.
Merci à Crystal News

Répondre
Avatar
Ulrich 30 mars 2021 at 6 h 07 min

Merci pour les informations

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.


Crystal News

GRATUIT
VOIR