Image default

Tchad: Albert Pahimi Padacké nommé Premier ministre par le CMT

Ecouter l'article

Au Tchad, Albert Pahimi Padacké est nommé Premier ministre par le gouvernement de transition. Personnage politique majeur, il a été le dernier Premier ministre avant la suppression du poste, en mai 2018, lors de la réforme constitutionnelle. Pour de nombreux observateurs, la junte au pouvoir a fait preuve de réalisme.

Il y a quelques semaines, alors qu’il était en campagne contre le maréchal Idriss Déby Itno pour le scrutin présidentiel du 11 avril, Albert Pahimi Padacke s’était positionné comme le candidat d’une alternance sans revanche. Membre de la majorité pendant plusieurs années, Premier ministre de février 2016 à mai 2018, le patron du Rassemblement des nationalistes et démocrates tchadiens-Le Réveil (RNDT-Le Réveil) avait promis au défunt chef de l’État une retraite paisible.

Tenter d’inclure société civile et acteurs politiques

Il n’arrive que deuxième au scrutin du 11 avril 2021, avec 10,32% des voix, ce qui fait de lui une force politique majeure sur l’échiquier politique national. C’est donc à un politique connu que le conseil militaire de transition confie le gouvernement de transition même si, depuis 2018, Albert Pahimi Padacké a pris ses distances avec le pouvoir.

Albert Pahimi Padacké est un bon connaisseur du milieu politique et des associations de la société civile. Un proche de l’ancien président voit ce choix comme celui « de la raison et de l’expérience », à même de maintenir les équilibres au sein de la majorité politique. Les équilibres régionaux aussi, puisque qu’il est originaire du sud du pays. Albert Pahimi Padacké pourrait avoir plus de facilités également à entamer des discussions avec une partie de l’opposition… Après avoir accompagné Déby père, le voilà donc au service de Déby fils.

 94 total views,  2 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.