Crystal Radio

Crystal News

A l'antenne

Tire

Artist

Background

Togo: le couvre-feu instauré dans trois villes face à la progression du coronavirus

Ecrit par Sur 27 août 2020

Avec 1 326 cas diagnostiqués et 27 morts depuis le début de la pandémie de coronavirus, le Togo ne voit pas, pour le moment, d’amélioration sur le front sanitaire. Depuis plusieurs jours, les cas de contamination dans la région centrale ont flambé et les autorités togolaises ont pris des mesures d’urgence.

Ce sont trois villes, Adjengré, Tchamba et Sokodé, qui sont de nouveau bouclées. Un couvre-feu est instauré de 21h à 5h et cela pour un temps encore. Selon le communiqué du gouvernement, la situation dans ces localités est préoccupante.

D’après le docteur Michel-Serge Kodom, dans la zone, le relâchement sur les mesures barrières lors de la récente fête de l’Aïd est l’une des causes. « D’abord, il y a un déni d’acceptation de ce virus. Ensuite du relâchement sur les gestes barrières et nous avons constaté également qu’il y a toujours des attroupements lors des funérailles, baptêmes et autres mariages ».

Pas de matériel de protection

La peur gagne de plus en plus de terrain même au sein du personnel soignant. Selon une source médicale, entre le 20 juillet et 23 août, soit en 33 jours, 494 cas positifs dont 42 agents de santé contaminés. Il y a de quoi sonner l’alarme. Un médecin dans un des centres de soins de Lomé témoigne. « Le matériel de protection n’est pas disponible pour tout le personnel. Chacun essaye de s’en procurer à ses propres frais. »

L’état d’urgence sanitaire est toujours en vigueur jusqu’au 15 septembre. Les organisateurs des fêtes traditionnelles d’initiation, de moisson et de sacrifice, prévues habituellement entre juillet et septembre, sont appelés à les faire en évitant les rassemblements.

Avec AFP


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *