Image default

Violences au Capitole : Pelosi fixe un ultmatum de 24 heures pour la mise en accusation de Trump

À neuf jours de l’investiture de Joe Biden, la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et les démocrates mettent la pression sur le vice-président Mike Pence, sommé d’activer en urgence le 25e amendement de la Constitution qui consiste à constater l’inaptitude du président, en l’occurrence Donald Trump, à exercer sa fonction.

Une fin de mandat pour le moins chaotique. Alors que Donald Trump s’apprête à céder la présidence, tant bien que mal, à son successeur Joe Biden, les démocrates montent au front pour forcer le président à quitter ses fonctions avant la fin de son mandat, après les violences du Capitole, qui ont fait cinq morts et scandalisé l’Amérique.

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, s’est dite, dans une lettre dimanche, prête à lancer plusieurs actions rapides pour obtenir le départ de Donald Trump, dont une deuxième procédure de destitution, à la suite des violents heurts au Capitole.

Ultimatum

Dans un premier temps, la Chambre sera amenée mardi, à se prononcer sur une résolution demandant au vice-président, Mike Pence, de démettre Donald Trump de ses fonctions.

Si Mike Pence ne répond pas à la demande dans les 24 heures, a-t-elle ajouté, les démocrates entameront les préparatifs d’une deuxième procédure de destitution contre Donald Trump – ce qui serait inédit pour un président américain. 

Pour protéger notre Constitution et notre démocratie, nous allons agir dans l’urgence, parce que ce président représente une menace immédiate pour les deux”, écrit Nancy Pelosi.

Depuis les scènes de chaos dans la capitale fédérale, au moins 25 procédures ont été ouvertes pour des faits de “terrorisme domestique” pour l’assaut sur le Capitole, selon un haut représentant de l’armée dont les propos ont été rapportés, dimanche, par un élu démocrate. 

Cinq personnes, dont un officier de la police du Capitole qui tentait de repousser des émeutiers, ont trouvé la mort dans les incidents. Le FBI a indiqué avoir reçu plus de 40 000 “tuyaux”, parmi lesquels des vidéos et des photos, après avoir lancé un appel à témoins. 

Vendredi, le ministère avait déjà annoncé 13 inculpations pour intrusion et désordre, et l’arrestation dans l’Arkansas de Richard Barnett, l’homme photographié avec son pied sur le bureau de Nancy Pelosi.

Parmi les personnes poursuivies se trouvent un homme qui avait onze cocktails Molotov dans un véhicule garé près du Congrès, un autre qui a donné des coups de poing à un policier du Capitole en forçant le passage et un troisième entré avec une arme à feu chargée dans l’enceinte du Congrès.

Avec Reuters et AFP

 2,418 total views,  3 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.