Image default

Présidentielle 2021: Voici la proposition du FRD au pouvoir

Ecouter l'article

Le Front pour la Restauration de la Démocratie a animé ce mardi 16 février 2021 une conférence de presse sur l’exclusion de plusieurs candidats en lice pour la prochaine élection présidentielle. Occasion pour les membres du front et son candidat de relever les démarches faites pour l’obtention du parrainage mais aussi de faire des propositions au pouvoir pour une élection présidentielle libre et apaisée.

C’est devant un parterre de personnalité et d’hommes des médias venus nombreux que le conférencier du jour le professeur Frédéric Joël Aïvo a révélé au grand jour les mobiles du gouvernement qui ont empêché plusieurs candidats hostiles au pouvoir de la rupture d’être présent sur le point de départ pour la prochaine élection présidentielle. Pour le conférencier, la situation actuelle est la résultante de l’introduction du certificat de conformité par la cour constitutionnelle et qui a abouti à une accélération de la dégradation du climat politique et engendrés la détérioration de la qualité de la démocratie. Le premier facteur reste l’élection législative du 28 avril 2019  ayant débouché sur  l’élimination  de toute la classe politique de l’opposition et par ailleurs l’instauration d’un parlement mono colore. Le deuxième facteur reste incontestablement le dialogue politique organisé le 10 octobre. Le troisième quant à lui constitue les lois votées par cette législature. A cette panoplie de facteurs s’ajoute le non-respect des décisions de la CADHP. Malgré ces barrières, le FRD a décidé d’aller négocier le parrainage. Mais malheureusement, il a été confronté à la mauvaise foi des responsables des partis politiques détenant les parrainages. Face à cette situation qui ne participe pas à l’amélioration du climat politique, les membres du FRD pour une voix de sortie de crise propose au gouvernement mais aussi aux députés l’instauration d’une loi dérogatoire modifiant le code électoral et permettant de reporter l’application du parrainage aux présidentielles après le renouvellement du parlement des conseils communaux et municipaux libres et pluraliste mais aussi le réaménagement du calendrier électoral afin de permettre l’organisation de l’élection dans les délai constitutionnels et d’éviter à notre pays le vide juridique après le 05 avril 2021 à minuit.  Il ne s’agit donc pas pour les membres du front de capituler ni de collaborer encore moins de se rendre à l’adversaire ou plus encore de se rendre complice de la forfaiture. Il s’agit au contraire d’avancer courageusement avec la foi que la cause du peuple triomphera.

Suivez l’intégralité de cette conférence de Presse

Joël Aïvo : « Pour sauver notre pays, il faut un sursaut collectif »
Joël Aïvo : « Pour sauver notre pays, il faut un sursaut collectif »

 249 total views,  6 views today

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.