Crystal Radio

Crystal News

A l'antenne

Tire

Artist

Background

Andry Rojolina, le magalche nous montre la voie. Un président assure et assume.

Ecrit par Sur 18 mai 2020

Quand il s’agit de son peuple il ne devrait y avoir ni compromission ni complaisance et ni trahison.
Et quand le peuple vous confie son destin votre devoir est de le protéger envers et contre tout même contre la pandémie du Covid 19.

Une pandémie qui secoue l’Humanité depuis des mois.
Partie de la Chine ce virus n’aura épargné aucun continent.
Au regard des milliers de morts en Europe en Asie dans le monde Arabe et les États unis d’Amérique, l’Afrique était pressentie comme le plus vulnérable des continents. Et ce n’est pas faux.
Une pandémie qui aura mis à genoux les systèmes qu’on qualifient de meilleurs en matière de santé. Pour preuve le nombre d’évacuation sanitaires opéré depuis l’Afrique vers des hôpitaux de référence en Europe, en Amérique ou en Asie.

l’Afrique qui en dehors de quelques pays comme l’Afrique du Sud, le Rwanda, le Bostawa et le Ghana qui peuvent se targuer d’avoir quelques hôpitaux de référence mais là encore il faut craindre le pire avec le Covid 19 quand des milliers vont se retrouver hospitalisés si non le reste c’est une catastrophe.

Avec un système de santé défaillant avec très peu d’infrastructures le pire était à craindre pour le continent noir. Une situation qui amenait
le directeur général de l’OMS ou même le SG de l’ONU à prédire en janvier février déjà des milliers de morts en Afrique..ils sont allés même jusqu’à faire une caricature, d’ici avril mai on ramassera des milliers de morts dans les rues de l’Afrique, justement dans les rues parce l’infrastructure et le matériel médical pour faire face à la pandémie du COVID-19 sont quasi inexistants.

Mais ça, c’est sans compter avec les scientifiques africains et surtout la médecine africaine.
Des plantes médicinales ce n’est pas ça qui manque en Afrique.
Depuis la lune des temps les maux sont soignés par la pharmacopée.
Et Madagascar crée la surprise.

Le Covid organics, un remède à base d’artemisia dont les vertus médicinales contre le paludisme ne sont plus à démontrer a vu le jour.
Un remède traditionnel amélioré par les scientifiques du centre malgache de recherches appliquées.

Pendant que des morts se ramassent ailleurs par milliers en 24h, Madagascar n’a enregistré à ce jour de mort lié au Covid 19 parce que les malades sont pris en charge et traités par le Covid organics.

Un remède présenté par le Président malgache Andy Rajolina comme un remède préventif et curatif contre le virus. Lui même devenu l’egerie du Covid organics et l’accompagne d’une communication qu’on peut qualifier d’offensive.

”drinck or shut up”

Bois ou tais-toi pour dire à ces détracteurs qu’il fait confiance aux plantes médicinales.

Un président qui prend ses responsabilités pour soigner sa population. Il n’aura pas attendu la validation de l”OMS pour prouver l’efficacité de ce produit.

Il n’aura pas attendu une remise de dette ou une aide internationale pour prendre en charge son peuple.
Et pour lui ce n’est pas le moment du business mais c’est le moment d’assumer son rôle de chef de l’Etat.
Surtout du leader qui sait faire confiance à ses cadres car devant caméras et micros il défend les résultats des travaux des scientifiques malgaches et fait preuve de grande culture. Ainsi il vient positionner son pays et par la même occasion l’ Afrique dans une guerre où elle n’était pas attentue pour mener la bataille. Oui l’Afrique se positionne et à son mot à dire car Andry Rojolina montre la voie à ses compères.

Et que reste t-il? Si ce n’est l’unité et la solidarité.

Unis l’Afrique s’imposera devant le concert des Nations.. quelques pays africains ont reçu leur commande du Covid organics.
Un partenariat avec l’Afrique du Sud pour améliorer le produit à travers un protocole de recherche qui sera élaboré afin d’avoir un médicament..
D’autres pays africains sont à pieds d’oeuvre pour trouver un remède.
Cette fois l’Afrique n’a pas croisé les bras elle a pris ses responsabilités celle de trouver un remède pour soigner sa population surtout quand on nous annonce l’hécatombe.

Le nouvel ordre mondial après la pandémie, l’Afrique sera au rendez vous parce quoique lent le peuple africain se réveille.
Je ne dirai pas comme l’autre mais Quand l’Afrique se réveillera le monde la respectera et quand un président assume son rôle de chef d’Etat il travaille pour l’intérêt général.

Nelie DODJINOU.


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *