Image default

L’OMS va enquêter sur “l’exploitation sexuelle” commise par le personnel humanitaire en RDC

L’OMS et d’autres membres du personnel des agences de soutien sont accusés par 50 femmes dans le cadre d’une enquête conjointe menée par deux agences de presse.

Des femmes auraient été arrosées de boissons, “piégées” dans des hôpitaux, forcées à avoir des relations sexuelles, et deux d’entre elles seraient tombées enceintes.

Les accusations couvrent la période entre 2018 et mars 2020.

L’agence de presse New Humanitarian et la Fondation Thomson Reuters ont mené une enquête qui a duré presqu’un an.

L’OMS annonce qu’elle ouvrira “une enquête approfondie”.

“Toute personne identifiée comme étant impliquée sera tenue de rendre des comptes et devra faire face à de graves conséquences, y compris un licenciement immédiat”, annonce l’OMS dans un communiqué.

“La trahison des personnes dans les communautés que nous servons est répréhensible”.

Avec BBC Afrique

Articles Similaires

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.